Page 1 sur 2

Redéfinition des critères de difficulté

Publié : 21 nov. 2013, 11:16
par ronan-m
Bonjour,

Sur le sujet de VTTrack, j'ai lancé l'idée d'un alignement du la difficulté technique de VTTrack à la difficulté maxi d'Utagawa.

La définition de difficulté maxi n'est pas très claire comme l'a soulevé fcoste.
fcoste a écrit :@ronan : ok nickel ! J'ai ma réponse : il s'agit de la difficulté max, donc pas tellement utilisable. Quand à utiliser "Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide" pour le T3 VTTrack, bof :?
Je tente un mapping avec la difficulté max....
Pourquoi ne pas renommer la difficulté maxi en difficulté technique et donner une définition plus précise pour qu'elle soit plus utile ?

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 21 nov. 2013, 14:05
par ancalagon
Est ce vraiment utile? En ce qui me concerne, la simple vue du kilométrage, du dénivelé et les commentaires me suffisent pour me faire un avis sur la sortie. Je ne regarde jamais la difficulté affichée.

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 21 nov. 2013, 14:23
par fcoste
ronan-m a écrit : Pourquoi ne pas renommer la difficulté maxi en difficulté technique et donner une définition plus précise pour qu'elle soit plus utile ?
Ben oui :mrgreen:
http://blog.vttrack.fr/post/2013/10/02/ ... ur-VTTrack pour la définition...

Ceci dit, il faut à mon sens ne pas renommer simplement,mais créer un nouveau (un de plus) champ sur les nouveaux topos rentrés...

A noter que sur http://www.utagawavtt.com/gmap/carte-generale-topos-vtt
Il est permis justement de filtrer sur ce critère, c'est donc qu'il est plutot mis en avant !
ancalagon a écrit :Est ce vraiment utile? En ce qui me concerne, la simple vue du kilométrage, du dénivelé et les commentaires me suffisent pour me faire un avis sur la sortie. Je ne regarde jamais la difficulté affichée.
Avant de définir la difficulté technique maximale, il vaudrait mieux définir la difficulté technique moyenne, ce qui est fait dans tous les autres sites mentionnés sur http://blog.vttrack.fr/post/2013/10/02/ ... ur-VTTrack..

la difficulté technique maximale, elle ne sert à pas grand chose, Le VTT ce n'est pas de l'escalade... un passage difficile n'oblige pas à rebrousser chemin, il suffit de passer à pieds.

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 21 nov. 2013, 16:44
par ronan-m
ancalagon a écrit :Est ce vraiment utile? En ce qui me concerne, la simple vue du kilométrage, du dénivelé et les commentaires me suffisent pour me faire un avis sur la sortie. Je ne regarde jamais la difficulté affichée.
C'est parce que tu cherches essentiellement la difficulté physique.

Le problème de la note de difficulté d'Utagawa est qu'elle est obsolète avec les VTT modernes et donne une part trop importante à la difficulté physique.
Ce paramètre permet une évaluation de la difficulté globale du parcours selon 3 critères.

La distance (km)
1 = < 20
2 = 20 à 30
3 = 30 à 40
4 = 40 à 50
5 = 50 à 60
6 = > 60

Le dénivelée maximum entre la montée et la descente (m) :
1 = < 200
2 = 200 à 400
3 = 400 à 600
4 = 600 à 800
5 = 800 à 1200
6 = > 1200

Et la praticabilité (prendre le chemin majoritaire dans la course)
1 = Voie goudronnée, revêtue ou empierrée.
Praticabilité = Très bonne, revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.
2 = Large chemin forestier, piste en terre, chemin d´exploitation.
Praticabilité = Bonne, revêtement moins roulant herbeux caillouteux.
3 = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = Bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.
4 = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombré de cailloux, racines d´arbres, branches, rochers.
Praticabilité = Moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.
5 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = Difficile, encombrement latéral, sentier surcreusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.
6 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite en terrain pentu avec virage en épingle
Praticabilité = Difficile encombrement latéral, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit.

La difficultée est alors calculé par le choix du maximum de tous ces paramètres.
Actuellement, il est difficile de connaitre la difficulté technique moyenne des parcours. On peut se fier à la "difficulté maxi" et aux commentaires sur la sortie, mais c'est derniers sont beaucoup trop subjectifs (exemple : http://www.utagawavtt.com/randonnee-vtt-gps?topo=230, l'auteur parle d'une descente sur DFCI). L'intérêt d'un indice de difficulté technique est de pouvoir trier les parcours en fonction de critères objectifs : http://vtopo.fr/cotation-vtt.html

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 21 nov. 2013, 16:50
par fcoste

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 21 nov. 2013, 22:52
par ancalagon
Je vois pas en quoi la difficulté technique est un probleme. Un, passage est trop difficile.... je passe a pied, en général, ça n’excède pas quelques centaines de mètres.
Ensuite, je pense que vous voulez un peu trop mâché le travail. Une sortie ça se prépare correctement.De plus, avec une cotation trop stricte, vous aurez toujours quelqu'un pour vous dire que ça n'allait pas.

Aprés, c'était juste une remarque et pas une objection même si je pense que pas mal d'utagawiste sont un peu comme moi.

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 21 nov. 2013, 23:18
par fcoste
On dit la même chose.
Marcher à pieds n'est pas un problème.. si cela reste court.
Et une cotation max ne sert à rien, c'est la moyenne qui compte, et le texte est toujours là pour être lu...

Sinon tu dis ... plusieurs centaines de mètres... à la descente :shock:
A plat ou en comptant en dénivelé ? Je pense pas que tout le monde appréciera de la même façon.

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 22 nov. 2013, 00:01
par ronan-m
ancalagon a écrit :Je vois pas en quoi la difficulté technique est un probleme. Un, passage est trop difficile.... je passe a pied, en général, ça n’excède pas quelques centaines de mètres.
La difficulté technique n'est pas un problème, c'est justement ce que je cherche.

Ici on parle de difficulté technique en descente, si je dois passer à pied sur quelques centaines de m, c'est que le passage est T6 ou "non roulant", ces sentiers sont rarement répertoriés. En montée, on parle de poussage ou de portage, il n'y a pas de note technique.

ancalagon a écrit :De plus, avec une cotation trop stricte, vous aurez toujours quelqu'un pour vous dire que ça n'allait pas.
Justement, la note technique est plus objective qu'un commentaire "très très technique", "cassant" ou "marches". Les définitions sont données par de nombreux autres sites, elles sont suffisamment claires.

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 22 nov. 2013, 00:23
par ancalagon
J'ai donc une remarque: si tu as un passage T6 de 300-400m en kilométrage sur un parcours en T2, comment veux tu faire la cotation? Si c'est dire c'est un parcours facile avec un passage avec portage, je suis d'accord et il me semble que c'est ce qui doit être mis dans les commentaires du site. Si tu dit c'est un T6 pour 400m, je ne suis plus d'accord. Il me semble que vous penchez pour la première option donc nous disons la même chose or je trouve le systéme de notation utagawa assez bien fait car il décortique tout ça si le lecteur du topo prend bien en compte tout les paramètres présentés.

Après je trouve un peu dommage de ne prendre en compte que la difficulté technique. Par exemple, un parcours de 50 bornes avec 3000m de D+ est plutot prèvu pour des gens qui ont déja un bon voire un très bon niveau. N'est il donc pas possible de faire une cotation différente selon plusieurs critères:
1/ technique
2/ Kilométrage
3/ Dénivelé.
etc....
Et encore une fois, il me semble que c'est ce qu'on trouve sur les parcours utagawa sous cette forme:
Cotation utagawa
Difficulté
Difficulté maxi
Engagement
Portage

Avec l'avantage des commentaires pour préciser les choses.

Re: Difficulté maxi -> Difficulté technique

Publié : 22 nov. 2013, 08:12
par ronan-m
ancalagon a écrit :J'ai donc une remarque: si tu as un passage T6 de 300-400m en kilométrage sur un parcours en T2, comment veux tu faire la cotation?
Dans les faits, ça n'arrive jamais, la nature étant bien faite.

Les passages V6 sont très rares.
VTOPO a écrit :Passages très engagés avec sauts obligatoires, road gap, trial très exigeant...
La catégorie V6 est à réserver à l’élite du VTT. Enchaîner un passage V6 implique une prise de risque importante pouvant avoir des conséquences dramatiques en cas de chute.
VTTour a écrit :T5+ = Seuls les purs trialistes peuvent passer, mais ça reste encore cyclable pour eux.
Il faudrait sortir du sentier pour rencontrer ce genre de passage sur un T2.

ancalagon a écrit :Si c'est dire c'est un parcours facile avec un passage avec portage, je suis d'accord et il me semble que c'est ce qui doit être mis dans les commentaires du site. Si tu dit c'est un T6 pour 400m, je ne suis plus d'accord. Il me semble que vous penchez pour la première option donc nous disons la même chose
Jusque là, on dit la même chose.

ancalagon a écrit :Après je trouve un peu dommage de ne prendre en compte que la difficulté technique.
On ne prend pas en compte que la difficulté technique. Mais c'est pour moi le critère le plus important, viennent ensuite le dénivelé et le kilométrage.

ancalagon a écrit :N'est il donc pas possible de faire une cotation différente selon plusieurs critères:
1/ technique
2/ Kilométrage
3/ Dénivelé.
Voilà, c'est ce qu'on demande.

ancalagon a écrit :Et encore une fois, il me semble que c'est ce qu'on trouve sur les parcours utagawa sous cette forme:
Non, la difficulté technique moyenne n'est pas représentée.
ancalagon a écrit :Cotation utagawa
Difficulté
Elles laissent un part trop importante au kilométrage et au dénivelé.
ancalagon a écrit :Difficulté maxi
Inutile puisque la définition n'est pas claire et la difficulté maxi ne décrit pas l'ensemble du parcours.
ancalagon a écrit :Avec l'avantage des commentaires pour préciser les choses.
Le problème des commentaires, c'est qu'ils sont beaucoup trop subjectifs.