Page 1 sur 3

[Inconscience] --> de certains VTTistes

Posté : 01 nov. 2009, 19:54
par gerald_83
Aujourd'hui j'avais prévu de faire une petite sortie sans prétention, dans un rayon de 30 km autour de chez moi.

Au bout d'une bonne vingtaine de kms (soit un peu moins de la moitié de ce que j'escomptais faire) au détour d'une piste j'aperçois un VTTiste, seul, qui me fait des grands signes. Pensant qu'il a un problème mécanique je m'arrête. Tout affolé il me dit qu'il est totalement égaré. Il roulait avec un collègue à lui qui paraît-il connaît bien le coin mais ils se sont perdus de vue, l'un n'ayant pas attendu l'autre probablement à un croisement de pistes.

Le pauvre était tout content de me croiser mais horreur :
1) il n'avait pas de casque
2) pas de carte
3) pas de gants
4) pas de tel portable
5) pas de nourriture / barres etc...
6) aucun équipement de réparation (chambre à air, pompe, rustines...)
7) aucun sens de l'orientation, même le plus basique possible

Il était littéralement épuisé car il tournait en rond depuis près de deux heures, complètement angoissé le pauvre :roll:

Bien sûr aucune nouvelle de son collègue et impossible de savoir dans quelle direction il était ou pouvait être. Impossible aussi de savoir d'où ils venaient j'aurais pu essayer de partir en solo à la rencontre de son collègue voir s'il avait eu un problème mécanique ou pire s'être fait mal pendant que mon égaré se serait reposé en attendant mon retour.

Ce n'est pas la première fois qu'un VTTiste me demande son chemin mais lui, dépasse tout ce que j'ai pu voir jusqu'à présent :roll: . C'est vraiment de l'inconscience de partir dans de telles conditions surtout sans connaître le coin et son dédale de pistes et de singles.

J'ai essayé de lui expliquer quelles pistes prendre pour arriver sur une nationale qu'il connaissait mais dès les premières explications données j'ai vite vu que même là il ne suivait plus. J'ai donc changé mes plans et nous avons fait route ensemble jusqu'à la nationale en question.

C'est navrant !!!! d'autant plus que je ne sais toujours pas ce qu'est devenu son collègue. Il m'a dit où il bossait (il tient un commerce vers Fayence), je passerai le voir à son boulot mardi soir pour avoir de ses nouvelles mais aussi celles de son coéquipier.

Généralement les règles les plus basiques veulent que quand on part à plusieurs le plus rapide attend le plus lent à chaque embranchement ou changement de direction. Ca n'a pas été le cas, l'un comme l'autre sont inconscients d'être partis de cette manière (et sans rien, un peu comme s'il allait à la boulangerie du coin).

Ca me fait frémir :twisted:

Posté : 01 nov. 2009, 20:32
par benede
tu parles d'un pot :cry: :cry: :cry: les mecs roulent à deux et arrive à se perdre de vues, faut quand même le faire.

et rouler sans casque, faut être complètement inconscient

Posté : 01 nov. 2009, 21:53
par Tekila
tu as pu gentiment lui faire comprendre son imprudence sur tous ces points?

Posté : 01 nov. 2009, 22:03
par gerald_83
Bien sûr que j'ai essayé de lui faire prendre conscience de ses erreurs mais je ne pense pas qu'il ait réellement percuté. Il n'était pas dans un état second mais presque, traumatisé par la peur de s'être réellement paumé (il a quand même eu du bol que je passe par là :lol: ) mais aussi la fatigue car il était à bout de forces.

Je passerai le revoir mardi soir en rentrant du boulot et essayerai d'enfoncer le clou mais ce coup-ci à froid :wink:

Posté : 01 nov. 2009, 22:52
par luidji76
Bravo Gérald, un vrai St Christophe :D
Il y a vraiment des in(cons)cients....
C'est la 1ère fois que cette aventure t'arrive :?:
Pour ma part, je suis blasé, c'est courant chez moi.
Le pire c'est les chercheurs de champignons perdus en pleine forêt, comme j'ai un chien et qu'il a un grelot, les gens paumés l'ententent et se précipitent sur nous :D
Moralité: Accroches un grelot sous ta selle et tous les paumés du Var vont se retrouver à tes basques :lol:

Posté : 01 nov. 2009, 22:56
par gerald_83
luidji76 a écrit :... C'est la 1ère fois que cette aventure t'arrive :?:
A ce point oui, sinon ça m'arrive plusieurs fois par an de tomber sur des VTTistes perdus mais généralement en forme et AVEC du matos (casque etc...).

Posté : 02 nov. 2009, 18:41
par franky34
Le portable, ça sert bien parfois.
Aujourd'hui, mon pote Zim, a un doute sur une intersection dans une descente(on pensait qu'ils nous avait vu prendre à droite), plutôt que de galérer à chercher, un p'ti coup de fil et 30s après c'est reparti.
En ce qui concerne le casque, nous avons également un irreductible qui ne veut rien savoir, et c'est pas faute de lui rabacher à chaque sortie.

Posté : 02 nov. 2009, 19:27
par grimperic
D'un autre coté, une sortie comme ça, ça a du lui faire plutôt peur et il n'y reviendra pas de si tôt ...
Maintenant, il ne faut pas non plus crier sans cesse à l'inconscience car ça finit toujours par des mesures destinées à nous protéger en théorie, à interdire dans la pratique.
La bonne solution c'est la pédagogie : il faut informer des risques, de l'intérêt de tel ou tel équipement ...
Une fois qu'il y a conscience de choses, c'est le choix de chacun.
A une époque j'ai vu pas mal de randonneurs sur-équipés me regarder comme un inconscient en montagne avec mes chaussures de trail et mon mini sac à dos (faut dire que pour une sortie grande voie, je faisais mon sac selon le principe : est-ce que je peux mourir parce que je ne prends pas ce truc ?)...
Je me considère comme prudent mais entreprenant ... :wink:

Posté : 02 nov. 2009, 19:38
par gerald_83
grimperic a écrit : ...La bonne solution c'est la pédagogie : il faut informer des risques, de l'intérêt de tel ou tel équipement ...
Totalement d'accord avec toi et c'est bien dans ce sens là que j'ai essayé de lui faire prendre conscience des risques qu'il avait encourus. Etant pratiquement en état de choc et donc imperméable à tout ou presque c'est pour prendre de ses nouvelles et en discuter à tête reposée que je passerai le voir demain soir en sortant du boulot :wink:

Posté : 02 nov. 2009, 23:02
par fbo13
Si toi tu es tombé sur un cas isolé, moi je suis tombé au printemps sur une tribu (ados + parents) qui s'étaient littéralement égarés avec les petits à bout de forces.

La y a malheureusement rien à dire, c'est navrant, dangereux et inutile.

Maintenant c'est tellement facile et à portée que les gens se jettent sans problèmes.

Dans 2 mois il y aura plein de surfeurs débutants en hors piste pour sauter les barres rocheuses ... et plantés .. du déjà vécu aussi.

Bonne soirée.