La cerise de Puig Fonfreda à Céret

par jpr31 - édité le 13 mai 2013, créé le 13 mai 2013 il y a 7 ans (autres traces de l'auteur)
UtagawaVTT est entièrement gratuit
Avis moy. :
0 avis
Avis :
Excellent :
0%
Bon :
0%
Moyen :
0%
Médiocre :
0%
Horrible :
0%
6 h 31 km 1350 m 1350 m
AM / XC Non 1100 m Oui

All Mountain / XC : C'est la randonnée classique avec en général autant de dénivelé positif que négatif lorsqu'il s'agit d'une boucle. Les chemins sont roulants et l'effort est plus physique que technique. Il n'y a quasiment pas de portage et le parcours peut se réaliser avec un vélo semi rigide.

Enduro : L'intérêt du parcours est avant tout axé sur la descente (souvent technique voire engagée), la montée se fait par la route et/ou des chemins larges et le plaisir est à la descente. Vélo tout suspendu obligatoire.

DH / Gravity : Seule la descente se passe sur le vélo. La montée est faite via navette ou remontée mécanique. La difficulté de la descente est indiquée par des couleurs lorsqu'il s'agit de bikeparks. Vélo tout suspendu et protections du corps obligatoires.

Rando compatible VAE (VTT à Assistance Électrique) :

Vérifié : L'auteur l'a parcourue en VAE.

Possible : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE mais aucun portage n'est nécessaire. La rando comporte éventuellement des poussages.

Non : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE et des portages sont nécessaires.

Activité récente : 45 fois 1 fois
Massif < Autres >
Carte(s) IGN 2449OT Carte IGN papier
Cotations et Indicateurs de difficulté
Cotation UtagawaVTT
Cotation site labelisé

Définition des niveaux :

Vert : Très facile, 1 à 3h, 8 à 15 km, pente <7 %, dénivelé < 300m, nature des voies A et B
Bleu : Facile, 2 à 3h, 15 à 25 km, pente <12 %, dénivelé < 300 à 500m, nature des voies B et C
Rouge : Difficile, 2 à 4h, 15 à 35 km, pente entre 7 et 18 %, dénivelé de 500 à 1000m, nature des voies B, C et D.
Noir : Très difficile, > 4h, > 35 km, pente entre 12 et 18 %, dénivelé > 1000m, nature des voies D et E

Nature des voies

A = voie goudronnée, revêtu ou empierré.
Praticabilité = très bonne revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.

B = large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne revêtement moins roulant herbeux caillouteux.

C = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.

D = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombrés de cailloux, racines d'arbre, branche, rochers.
Praticabilité = moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.

E = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = difficile, encombrement latérale, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.

Définition des niveaux :

La cotation site labelisé reproduit le niveau de difficulté associé par l'organisme responsable de la trace (Base VTT ou Bike Park).

Non coté - La trace ne fait pas partie d'un site labelisé
Vert - Très facile
Bleu - Facile
Rouge - Difficile
Noir - Très difficile
Double noir - Elite, en descente uniquement

Difficulté physique (VTT musculaire)

Définition des niveaux :

Ce paramètre permet une évaluation de la difficulté globale du parcours (en VTT musculaire) selon 3 critères.

La distance (km)
1 = < 20
2 = 20 à 30
3 = 30 à 40
4 = 40 à 50
5 = 50 à 60
6 = > 60

Le dénivelée maximum entre la montée et la descente (m) :
1 = < 200
2 = 200 à 400
3 = 400 à 600
4 = 600 à 800
5 = 800 à 1200
6 = > 1200

Et la praticabilité (prendre le chemin majoritaire dans la course)

1 = Voie goudronnée, revêtue ou empierrée.
Praticabilité = Très bonne, revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.
2 = Large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne, revêtement moins roulant herbeux caillouteux.
3 = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = Bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.
4 = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombré de cailloux, racines d'arbres, branches, rochers.
Praticabilité = Moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.
5 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = Difficile, encombrement latéral, sentier surcreusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.
6 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite en terrain pentu avec virage en épingle
Praticabilité = Difficile encombrement latéral, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit.

La difficulté est alors calculée par le choix du maximum de tous ces paramètres.

Difficulté technique
Fiets (?) 6

Définition des niveaux :

Ces cotations ne s'entendent non pas comme la cotation maximale sur un passage, mais comme une moyenne sur toute la section. En matière de technique à VTT le spectre de pratique est si grand que quand c'est trop facile, trop large, on ne trouve pas de plaisir de pilotage, et au contraire si c'est trop technique on est à coté du vélo... La cotation technique est donc là pour vous situer et choisir des itinéraires à votre niveau, avec globalement le sentiment d'avoir pris plaisir à le parcourir (en dehors des autres plaisirs paysage/physique).

1 = Il s'agit de voies larges, pistes, ou de sentiers plus étroits, mais sans grande courbe, quasi plats ou pentus mais lisses ! S'adresse à toute personne sachant pédaler : Le placement sur le vélo n'a aucune importance, il faut juste rester en selle et pédaler pour garder son équilibre, et savoir freiner.

2 = Il s'agit de sentier larges, peu pentus et présentant peu d'obstacles. Le placement sur le vélo consiste à ce niveau à pencher le vélo pour prendre les virages (plus ou moins rapidement). C'est généralement le niveau des initiés , ou des débutants doués.

3 = Le sentier se fait étroit (30cm) et plus sinueux, mais toujours dénué de gros obstacles nécessitant un gros ralentissement. Le positionnement sur le vélo doit être plus précis : pied en bas extérieur dans les virages, aisance dans les épingles, passage en arrière du vélo dans les zones plus raides. C'est le niveau de la grande majorité des pratiquants réguliers. Sur le grand parcours de n'importe quelle randonnée organisée, on voit surtout des vététistes de ce niveau.

4 = En plus d'être étroit et sinueux, le sentier lui même présente des difficultés qui obligent à placer la roue dans quelques cm, de se positionner sur le vélo de manière précise, de savoir moduler son freinage pour passer lentement. On peut rencontrer des marches assez hautes qui nécessitent des capacités en franchissement, des épingles fermées, un terrain fuyant, une forte pente. C'est le niveau de beaucoup de vététistes qui n'aiment pas poser le pied et apprécient un certain engagement.

5 = Par rapport au niveau précédent la notion d'équilibre sur le vélo et de lecture du terrain monte d'un cran. Il ne s'agit plus de passer des obstacles au ralentit, mais d'être à la limite de l'équilibre. On est très proche du trial : épingles à passer obligatoirement en nose turn obligatoire, marches très hautes etc.

6 = On prend les difficultés du niveau 5 et on les additionne, c'est à dire qu'on peut combiner pente très raide avec épingles trialisantes !

Engagement
Climbbybike (?) 108.2

Définition des niveaux :

L'engagement de la course inclut différents critères : le degré d'isolement, l'altitude, la longueur de la course et la dénivellation qui vont jouer sur l'état de fraîcheur du VTTiste et donc sur ses capacités physiques à négocier un passage délicat.
On peut aussi ajouter à l'engagement certains caractères influents sur le moral du VTTiste : la météo, la praticabilité du circuit. Il n'est pas toujours facile de rouler la peur au ventre en pensant aux blessures d'une chute éventuelle.
L'engagement est donc subjectif et évolue en fonction de la personnalité, de l'expérience et de l'entraînement du VTTiste.

1 = Faible
2 = Peu important
3 = Important
4 = Exposé
5 = Très exposé
6 = Extrêmement exposé

Poussage & Portage

Définition des niveaux :

1 = Aucun poussage ni portage
2 = Petits poussages possibles (suivant son aptitude à grimper ou descendre)
3 = Poussage sur distance d'au moins 100m
4 = Petits portages de quelques mètres
5 = Portage de 10 à 100 m en distance
6 = Portage plus de 100 m en distance

Trace GPS
Trace GPS (GPX) Trace GPS inversée Envoyer vers Suunto Envoyer vers Garmin
Envoyer sur Dropbox
Envoyer par email Modifier sur OpenTraveller Imprimer Trace GPS (KML)
Météo (par OpenWeather)
prevision meteo
20 jan 2021 6°C - 13 °C Couvert
prevision meteo
21 jan 2021 9°C - 13 °C Couvert
prevision meteo
22 jan 2021 9°C - 13 °C Partiellement nuageux
prevision meteo
23 jan 2021 7°C - 11 °C Couvert
prevision meteo
24 jan 2021 7°C - 12 °C Peu nuageux
Itinéraire
Trace Philippe11, Texte CR Labeu:
Il faudra encore patienter au moins quinze jours pour goûter les premières cerises de Céret… Qu’importe, je réponds présent à la nouvelle invitation de Philippe11, en compagnie de JPR31 et de Papenoo, qui ont décidé d’élire domicile pour ces quelques jours de viaduc au camping… « des Cerisiers », ça ne s’invente pas !

10h15 : en ce jour de commémoration, nous sommes prêts à livrer bataille pour atteindre notre objectif : le Puig Fontfreda qui domine Céret du haut de ses 1093 mètres. Philippe nous détaille le programme, il s’agit d’aller chercher une descente énorme (D- 900 m)… mais notre Graal ne sera atteint qu’au prix d’une montée de 20 bornes !
Bonus vidéo : en Ziq - JPR31
Banco, nous démarrons direct dans le dur, en direction des « Hauts de Céret », par un sentier magique… un balcon somptueux sur la ville, très étroit et technique, d’abord immergé dans la végétation, luxuriante à cette époque, puis dans la garrigue qui fleure bon le ciste et le genêt… Tout le monde s’emploie pour avaler le D+, qui semble défiler plus vite que les kilomètres, c’est dire !

Nous sommes déjà en sueur, tant l’effort est intense et la température estivale (enfin !). C’est le moment que choisit le High Roller de Christian pour crisser de douleur… un immense pschtttt crève le silence ! Bonne occase pour mettre un pied à terre… et une chambre dans le pneu (après avoir vainement tenté une opération par mèche) ! Reprise de l’ascension et nous rattrapons la petite route qui rejoint le quartier résidentiel des Hauts de Céret, pour un mini répit sur bitume, puis courte descente sur joli sentier, un chouïa technique et relativement engagé, qui me vaudra néanmoins une belle chute entre les chênes-lièges… sans gravité, mais la peinture est salement rayée ! Freinage un peu trop brutal, sur une terre légèrement sablonneuse, la roue avant se dérobe et hop c’est l’avant-bras qui trinque… au passage, merci aux genouillères qui m’ont préservé les rotules du même sort !

Entre temps, un nouveau pschtttt… cette fois c’est le pneu arrière tout neuf de Philippe qui nous aura joué un sale tour (la loi des séries ?), en cause une vilaine souche à peine visible ! Là, c’est le flanc qui est fendu… Aux grands maux, les (mêmes) grands remèdes : une belle chambre à air… on gonfle à 2,2 bars et c’est reparti… ah, les bonnes vieilles méthodes !

Démarre alors la véritable grosse ascension du jour. Il va nous falloir une sacrée débauche d’énergie pour ingurgiter les 800 m de D+ qui nous défient. Nous progressons sur piste forestière, via le site des anciennes mines de talc et le dolmen de La Siureda, puis sur un bout de goudron bienfaiteur, jusqu’au Mas Pauline (belle adresse de resto + chambres d’hôtes). Nouveau sentier bien vert, avec un peu de jardinage, léger portage, passage de clôtures, et jonction avec le GR10, le « Sentier des Trabucayres ».

Nous voilà au pied du mur, au lieu-dit « La Selva », un panneau indique 612 m, reste donc environ 400 m de D+ à s’envoyer… Nous grimpons alors à travers une magnifique forêt, aux diverses essences… mais nous craignons qu’il en manque un peu dans le réservoir (de l’essence), gag ! Les pentes sont extrêmes, il faut s’arracher ! Une source salvatrice me permet de remplir le Camelbak presque sec, heureusement !

Une longue séance de portage arrive maintenant, épuisante, mais l’environnement est magique, alors nous faisons contre mauvaise fortune bon cœur. Dans ces moments-là, Philippe est infatigable, toujours devant à ouvrir la voie !

Arrivée au Coll dels Cirerers ("des Cerisiers" en catalan), nous profitons de la verdure pour nous la refaire… la cerise (évidemment !). Dernières pentes dans cette si belle forêt, au milieu de rochers impressionnants, un poil de portage par-ci par-là pour franchir quelques blocs récalcitrants, puis un sublime sentier à flanc s’offre à nous, extraordinaire passage !

Nous sommes en haut, au pied du Puig Fontfreda, il est 15h et grand temps de sortir les gamelles… justement Philippe a oublié sa cuillère ! Notre festin terminé, on réveille Christian qui s’endormait presque, et direction Céret, tout en bas… le bonheur ! Banane « on the face » pour tous, c’est LA descente, incroyable, très longue bien sûr, mais exceptionnellement belle… tout y passe… un brin de glissade, quelques épingles joueuses, puis des passages plus rugueux au milieu des châtaigniers et des blocs de granit, plus cassants parfois avec de belles marches, des dalles, des franchissements, des déboulés plus rapides, des enchaînements de rocaille sauvage… Bref, un florilège infini de tout ce que nous venons chercher dans le VTT !

Nous croisons la route à plusieurs reprises, notamment au Coll d’en Llemosi, et dégringolons à nouveau dans la garrigue par un merveilleux sentier granitique, du style de celui que nous empruntions le matin en montant…

Nous venons de savourer quasiment une heure de descente, et nous apprêtons à en faire de même avec la Leffe mise au frais quelques heures plus tôt dans le mobil-home, quels plaisirs ! Il était temps, quelques gouttes commencent à tomber !
Accès au départ
Céret dans les Pyrénées-Orientales.

Remarques

Du camping les Cerisiers.
Itinéraire d'accès
Remarques sur la difficulté
La montée est longue mais très diversifiée. Quelques passages sont techniques (voir la vidéo).
Remarques sur le portage
Une zone de portage dans la pente, et le sentier énergivore presque au sommet.
Commentaire de l'auteur sur la sortie
Une des plus belles et gourmandes descentes des PO.
Reportage photos ici
Praticabilité
Hors neige. Pour la vue, préférer les jours de belle luminosité, vous verrez jusqu'à la Grande Bleue.
Trouver un logement
Liens de partage
Pour établir un lien vers ce parcours à partir d'un site web, copier le code suivant et insérer-le à l'endroit souhaité dans le code source de la page HTML de ce site:
QR code
Lien URL
Code HTML
iFrame topo
iFrame carte
Commentaires sur cet itinéraire
Commentaires propulsés par Disqus

Avertissement

Les parcours qui sont présentés dans cette section sont des comptes rendus de randonnées VTT qui présentent un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise du pilotage, le type de VTT utilisé ainsi que les conditions de réalisation. Les renseignements sont donnés à titre indicatifs et peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas UtagawaVTT n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, traces GPS et des éventuels incidents qui peuvent survenir sur les parcours proposés.