Paris - Furfande, vol direct

par caminos - édité le 26 octobre 2015, créé le 26 octobre 2015 il y a 3 ans (autres traces de l'auteur)
UtagawaVTT est entièrement gratuit
8 h 55 km 3000 m 3000 m
AM / XC Oui 2462 m Oui

All Mountain / XC : C'est la randonnée classique avec en général autant de dénivelé positif que négatif lorsqu'il s'agit d'une boucle. Les chemins sont roulants et l'effort est plus physique que technique. Il n'y a quasiment pas de portage et le parcours peut se réaliser avec un vélo semi rigide.

Enduro : L'intérêt du parcours est avant tout axé sur la descente (souvent technique voire engagée), la montée se fait par la route et/ou des chemins larges et le plaisir est à la descente. Vélo tout suspendu obligatoire.

DH / Gravity : Seule la descente se passe sur le vélo. La montée est faite via navette ou remontée mécanique. La difficulté de la descente est indiquée par des couleurs lorsqu'il s'agit de bikeparks. Vélo tout suspendu et protections du corps obligatoires.

Rando compatible VAE (VTT à assistance électrique) :

Oui : L'auteur l'a parcourue en VAE ou aucun portage n'est nécessaire. La rando comporte éventuellement des poussages.

Non : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE ou des portages sont nécessaires.

Activité récente : 43 fois 0 fois
Massif Queyras
Carte(s) IGN 3537ET Carte IGN papier
Cotations et Indicateurs de difficulté
Cotation UtagawaVTT Aide cotation UtagawaVTT
Cotation site labelisé Aide cotation Site VTT labelisé (Bikepark, Site VTT fédéral)

Définition des niveaux :

Vert : Très facile, 1 à 3h, 8 à 15 km, pente <7 %, dénivelé < 300m, nature des voies A et B
Bleu : Facile, 2 à 3h, 15 à 25 km, pente <12 %, dénivelé < 300 à 500m, nature des voies B et C
Rouge : Difficile, 2 à 4h, 15 à 35 km, pente entre 7 et 18 %, dénivelé de 500 à 1000m, nature des voies B, C et D.
Noir : Très difficile, > 4h, > 35 km, pente entre 12 et 18 %, dénivelé > 1000m, nature des voies D et E

Nature des voies

A = voie goudronnée, revêtu ou empierré.
Praticabilité = très bonne revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.

B = large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne revêtement moins roulant herbeux caillouteux.

C = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.

D = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombrés de cailloux, racines d'arbre, branche, rochers.
Praticabilité = moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.

E = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = difficile, encombrement latérale, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.

Définition des niveaux :

La cotation site labellisé reproduit le niveau de difficulté associé par l'organisme responsable de la trace (Base VTT ou Bike Park).

Non coté - La trace ne fait pas partie d'un site labellisé
Vert - Très facile
Bleu - Facile
Rouge - Difficile
Noir - Très difficile
Double noir - Elite, en descente uniquement

Difficulté physique

Définition des niveaux :

Ce paramètre permet une évaluation de la difficulté globale du parcours selon 3 critères.

La distance (km)
1 = < 20
2 = 20 à 30
3 = 30 à 40
4 = 40 à 50
5 = 50 à 60
6 = > 60

Le dénivelée maximum entre la montée et la descente (m) :
1 = < 200
2 = 200 à 400
3 = 400 à 600
4 = 600 à 800
5 = 800 à 1200
6 = > 1200

Et la praticabilité (prendre le chemin majoritaire dans la course)

1 = Voie goudronnée, revêtue ou empierrée.
Praticabilité = Très bonne, revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.
2 = Large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne, revêtement moins roulant herbeux caillouteux.
3 = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = Bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.
4 = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombré de cailloux, racines d'arbres, branches, rochers.
Praticabilité = Moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.
5 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = Difficile, encombrement latéral, sentier surcreusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.
6 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite en terrain pentu avec virage en épingle
Praticabilité = Difficile encombrement latéral, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit.

La difficulté est alors calculée par le choix du maximum de tous ces paramètres.

Difficulté technique
GPSies (?) 26.5

Définition des niveaux :

Ces cotations ne s'entendent non pas comme la cotation maximale sur un passage, mais comme une moyenne sur toute la section. En matière de technique à VTT le spectre de pratique est si grand que quand c'est trop facile, trop large, on ne trouve pas de plaisir de pilotage, et au contraire si c'est trop technique on est à coté du vélo... La cotation technique est donc là pour vous situer et choisir des itinéraires à votre niveau, avec globalement le sentiment d'avoir pris plaisir à le parcourir (en dehors des autres plaisirs paysage/physique).

1 = Il s'agit de voies larges, pistes, ou de sentiers plus étroits, mais sans grande courbe, quasi plats ou pentus mais lisses ! S'adresse à toute personne sachant pédaler : Le placement sur le vélo n'a aucune importance, il faut juste rester en selle et pédaler pour garder son équilibre, et savoir freiner.

2 = Il s'agit de sentier larges, peu pentus et présentant peu d'obstacles. Le placement sur le vélo consiste à ce niveau à pencher le vélo pour prendre les virages (plus ou moins rapidement). C'est généralement le niveau des initiés , ou des débutants doués.

3 = Le sentier se fait étroit (30cm) et plus sinueux, mais toujours dénué de gros obstacles nécessitant un gros ralentissement. Le positionnement sur le vélo doit être plus précis : pied en bas extérieur dans les virages, aisance dans les épingles, passage en arrière du vélo dans les zones plus raides. C'est le niveau de la grande majorité des pratiquants réguliers. Sur le grand parcours de n'importe quelle randonnée organisée, on voit surtout des vététistes de ce niveau.

4 = En plus d'être étroit et sinueux, le sentier lui même présente des difficultés qui obligent à placer la roue dans quelques cm, de se positionner sur le vélo de manière précise, de savoir moduler son freinage pour passer lentement. On peut rencontrer des marches assez hautes qui nécessitent des capacités en franchissement, des épingles fermées, un terrain fuyant, une forte pente. C'est le niveau de beaucoup de vététistes qui n'aiment pas poser le pied et apprécient un certain engagement.

5 = Par rapport au niveau précédent la notion d'équilibre sur le vélo et de lecture du terrain monte d'un cran. Il ne s'agit plus de passer des obstacles au ralentit, mais d'être à la limite de l'équilibre. On est très proche du trial : épingles à passer obligatoirement en nose turn obligatoire, marches très hautes etc.

6 = On prend les difficultés du niveau 5 et on les additionne, c'est à dire qu'on peut combiner pente très raide avec épingles trialisantes !

Engagement
Climbbybike (?) 255.1

Définition des niveaux :

L'engagement de la course inclut différents critères : le degré d'isolement, l'altitude, la longueur de la course et la dénivellation qui vont jouer sur l'état de fraîcheur du VTTiste et donc sur ses capacités physiques à négocier un passage délicat.
On peut aussi ajouter à l'engagement certains caractères influents sur le moral du VTTiste : la météo, la praticabilité du circuit. Il n'est pas toujours facile de rouler la peur au ventre en pensant aux blessures d'une chute éventuelle.
L'engagement est donc subjectif et évolue en fonction de la personnalité, de l'expérience et de l'entraînement du VTTiste.

1 = Faible
2 = Peu important
3 = Important
4 = Exposé
5 = Très exposé
6 = Extrêmement exposé

Portage
Fiets (?) 17.8

Définition des niveaux :

1 = Pas de portage
2 = Petits poussages possibles (suivant son aptitude à grimper ou descendre)
3 = Poussage sur distance d'au moins 100m
4 = Petits portages de quelques mètres
5 = Portage de 10 à 100 m en distance
6 = Portage plus de 100 m en distance

Itinéraire
A la veille de la COP21, il est temps d'améliorer le bilan carbone de ses activités sportives et touristiques... Comment ? Eh bien c'est simple, en accédant au Queyras, temple mondial du VTT de montagne, par voie ferroviaire, au départ de Paris, Marseille ou ailleurs encore... L'un des plus beaux circuits des Alpes du Sud (au moins) vous attend en particulier au départ de la gare de Guillestre, direction Furfande sans escale inutile... De tous les sites emblématiques du Queyras, l'alpage de Furfande est en effet - peut-être ou sans doute - le plus populaire d'entre eux pour les amateurs de vélo à grosses roues... Deux montées classiques permettent habituellement d'atteindre ce magnifique site de montagne et sa collection d'innombrables chalets pastoraux. La première, la plus directe, démarre d'Arvieux et surmonte près de 950 m de dénivelé (parcourus le long d'une piste de plus en plus raide à mesure que l'on s'élève) pour franchir le col de Furfande (2500 m). La seconde provient de l'ouest et de la vallée de la Durance, par une autre piste dont le point culminant se situe à proximité même des rives du joli lac du Lauzet (2205 m).
Nous avons choisi pour notre part une troisième voie, quittant la gare SNCF de Guillestre/Mont-Dauphin pour remonter (par route, puis par piste forestière) jusqu'au col du Grand Coulet (1869 m). Un premier single (facilement roulable au début, obligeant à un bref portage ensuite) rejoint alors le fond du vallon de la Valette (1776 m) où le chemin (ancien layon d'exploitation, assez large par endroits) remonte alors plein nord jusqu'à la cabane pastorale de la la Valette (2070 m ; sur cette portion, seuls 100 m de dénivelé environ ne sont pas cyclables).

Par une bonne piste, on rejoint alors le col du Lauzet (2223 m) d'où s'échappe le sentier d'ascension (poussage fréquemment nécessaire) conduisant au col de Saint-Antoine (2458 m). La descente sur l'autre versant du col, puis la traversée-remontée menant au refuge de Furfande (crochet facultatif, en aller-retour, mais pour le moins conseillé ; repas, boissons et couchage dans un site idyllique...) est alors un véritable enchantement, qui ne cessera pas avec l'ascension suivante, celle du col Granier (2279 m, portage ultra-court cette fois).

Au lieu de la descente intégrale (grande classique du secteur) rejoignant, à l'amont des gorges du Guil, la Maison du Roi (1060 m ; longue dégringolade sur un magnifique sentier - cyclable à plus de 99 % - ayant pour seul défaut un tronçon intermédiaire de piste d'environ 1,5 km, situé à l'amont du hameau de Gros), on se contente alors de sa partie supérieure (paysage et sentier admirables) pour suivre assez vite sur la droite du chemin principal une trace à flanc (peu évidente ; à moitié roulable seulement) rejoignant, dans son ultime épingle, la piste déjà reconnue plus tôt dans la journée, celle reliant la cabane de la Valette au col du Lauzet.

L'option consiste dans ce cas à remonter au col de Moussière (2352 m, portage bref mais obligatoire pour surmonter les dernières rampes rocailleuses et un brin escarpées) et de dévaler alors l'interminable single (1200 m de dénivelé non-stop) conduisant à la cabane forestière de Bois Durat, puis au fond du vallon de Merdanel (connu aussi pour ses cheminées de fée).

Fin du parcours conseillé par un enchaînement de divers tronçons (de piste, de route et de sentier) permettant de revenir à la gare SNCF (d'autres choix plus direçts sont possibles, tant le coin est farci de jolis sentiers...). A noter au passage le joli single (avec un passage néanmoins exposé, qu'il sera donc prudent de franchir à pied) dévalant entre Gros, la Font d'Eygliers et le pont du Simoust (enjambant le Guil), celui dit de "la Rue des Masques" (où l'on tournicote sur un improbable sentier longeant les parois de conglomérat d'un étonnant site d'escalade...) et même un dernier bout de monotrace, sous la forteresse Vauban de Mont-Dauphin, à quelques tours de roue seulement du point de départ.
Accès au départ
L'itinéraire part de la gare SNCF de Guillestre/Mont-Dauphin (où nous avons récupéré un compagnon descendu le matin même de Paris, par un train de nuit ma foi fort pratique).
Itinéraire d'accès
Remarques sur la difficulté
Les différentes descentes sont d'une roulabilité quasi parfaite, mais il s'agit néanmoins de chemins de haute montagne, nécessitant donc un minimum de vigilance, d'expérience et de dextérité à VTT. Si l'itinéraire est long et fatigant, il peut toutefois être fractionné (en passant la nuit au refuge gardé de Furfande, qui propose des commodités idéales à pareille altitude - chambres, dortoirs, repas... -). On peut aussi écourter l'itinéraire de près de 2 h en partant du hameau du Coin (on évite ainsi la plupart des tronçons routiers de la boucle) et on économise aussi distance et dénivelé...
Remarques sur le portage
Les portages sont d'une longueur raisonnable (guère plus d'un quart d'heure pour le plus long d'entre d'eux, avant le col Saint-Antoine).
Commentaire de l'auteur sur la sortie
Sortie tout bonnement exceptionnelle : paysages magnifiques, singles de folie, pause idéale à mi-étape au niveau du refuge... Un des musts évidents des Alpes (la descente du col de Moussière et les singles parcourant l'alpage de Furfande figurent dans tous les palmarès honnêtes du VTT de France et de Navarre !).

On peut rallonger la boucle, surtout si l'on fait étape au refuge de Furfande. La descente vers le parking du Queyron, puis jusqu'à sur Arvieux, est un autre must queyrassin du VTT de montagne (remonter alors par la piste classique de Furfande jusqu'au col éponyme; ou bien rallonger davantage encore la boucle en remontant un autre vallon splendide et haut-lieu du VTT queyarrin, celui de Clapeyto...).
Praticabilité
Sortie praticable, en principe sans neige, de fin juin à mi-octobre (voire un peu au-delà, si la neige n'est pas trop précoce ou tardive...). A la fin de l'été, les chemins sont généralement d'une praticabilité parfaite, ce qui n'est pas toujours le cas à la sortie de l'hiver (présence alors potentielle d'arbres renversés par la neige, de tronçons abîmés par les intempéries, etc...).
Informations supplémentaires
N'hésitez pas à dormir là-haut. On a fait la sortie sur une seule journée (fin août) mais sur deux jours, cela aurait été encore plus cool…
Photos
Liens de partage
Pour établir un lien vers ce parcours à partir d'un site web, copier le code suivant et insérer-le à l'endroit souhaité dans le code source de la page HTML de ce site:
QR code
Lien URL
Code HTML
iFrame topo
iFrame carte
Commentaires sur cet itinéraire
Commentaires propulsés par Disqus

Avertissement

Les parcours qui sont présentés dans cette section sont des comptes rendus de randonnées VTT qui présentent un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise du pilotage, le type de VTT utilisé ainsi que les conditions de réalisation. Les renseignements sont donnés à titre indicatifs et peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas UtagawaVTT n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, traces GPS et des éventuels incidents qui peuvent survenir sur les parcours proposés.