Tour de la vallée de Villé - sens horaire

par VTiTux - édité le 28 mai 2012, créé le 28 mai 2012 il y a 8 ans (autres traces de l'auteur)
UtagawaVTT est entièrement gratuit
Avis moy. :
0 avis
Avis :
Excellent :
0%
Bon :
0%
Moyen :
0%
Médiocre :
0%
Horrible :
0%
11 h 88 km 2850 m 2850 m
AM / XC Non 1099 m Oui

All Mountain / XC : C'est la randonnée classique avec en général autant de dénivelé positif que négatif lorsqu'il s'agit d'une boucle. Les chemins sont roulants et l'effort est plus physique que technique. Il n'y a quasiment pas de portage et le parcours peut se réaliser avec un vélo semi rigide.

Enduro : L'intérêt du parcours est avant tout axé sur la descente (souvent technique voire engagée), la montée se fait par la route et/ou des chemins larges et le plaisir est à la descente. Vélo tout suspendu obligatoire.

DH / Gravity : Seule la descente se passe sur le vélo. La montée est faite via navette ou remontée mécanique. La difficulté de la descente est indiquée par des couleurs lorsqu'il s'agit de bikeparks. Vélo tout suspendu et protections du corps obligatoires.

Rando compatible VAE (VTT à Assistance Électrique) :

Vérifié : L'auteur l'a parcourue en VAE.

Possible : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE mais aucun portage n'est nécessaire. La rando comporte éventuellement des poussages.

Non : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE et des portages sont nécessaires.

Activité récente : 33 fois 0 fois
Massif Vosges
Carte(s) IGN 3617ET
IGN 3717ET
Carte IGN papier
Cotations et Indicateurs de difficulté
Cotation UtagawaVTT
Cotation site labelisé

Définition des niveaux :

Vert : Très facile, 1 à 3h, 8 à 15 km, pente <7 %, dénivelé < 300m, nature des voies A et B
Bleu : Facile, 2 à 3h, 15 à 25 km, pente <12 %, dénivelé < 300 à 500m, nature des voies B et C
Rouge : Difficile, 2 à 4h, 15 à 35 km, pente entre 7 et 18 %, dénivelé de 500 à 1000m, nature des voies B, C et D.
Noir : Très difficile, > 4h, > 35 km, pente entre 12 et 18 %, dénivelé > 1000m, nature des voies D et E

Nature des voies

A = voie goudronnée, revêtu ou empierré.
Praticabilité = très bonne revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.

B = large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne revêtement moins roulant herbeux caillouteux.

C = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.

D = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombrés de cailloux, racines d'arbre, branche, rochers.
Praticabilité = moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.

E = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = difficile, encombrement latérale, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.

Définition des niveaux :

La cotation site labelisé reproduit le niveau de difficulté associé par l'organisme responsable de la trace (Base VTT ou Bike Park).

Non coté - La trace ne fait pas partie d'un site labelisé
Vert - Très facile
Bleu - Facile
Rouge - Difficile
Noir - Très difficile
Double noir - Elite, en descente uniquement

Difficulté physique (VTT musculaire)

Définition des niveaux :

Ce paramètre permet une évaluation de la difficulté globale du parcours (en VTT musculaire) selon 3 critères.

La distance (km)
1 = < 20
2 = 20 à 30
3 = 30 à 40
4 = 40 à 50
5 = 50 à 60
6 = > 60

Le dénivelée maximum entre la montée et la descente (m) :
1 = < 200
2 = 200 à 400
3 = 400 à 600
4 = 600 à 800
5 = 800 à 1200
6 = > 1200

Et la praticabilité (prendre le chemin majoritaire dans la course)

1 = Voie goudronnée, revêtue ou empierrée.
Praticabilité = Très bonne, revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.
2 = Large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne, revêtement moins roulant herbeux caillouteux.
3 = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = Bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.
4 = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombré de cailloux, racines d'arbres, branches, rochers.
Praticabilité = Moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.
5 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = Difficile, encombrement latéral, sentier surcreusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.
6 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite en terrain pentu avec virage en épingle
Praticabilité = Difficile encombrement latéral, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit.

La difficulté est alors calculée par le choix du maximum de tous ces paramètres.

Difficulté technique
Fiets (?) 9.3

Définition des niveaux :

Ces cotations ne s'entendent non pas comme la cotation maximale sur un passage, mais comme une moyenne sur toute la section. En matière de technique à VTT le spectre de pratique est si grand que quand c'est trop facile, trop large, on ne trouve pas de plaisir de pilotage, et au contraire si c'est trop technique on est à coté du vélo... La cotation technique est donc là pour vous situer et choisir des itinéraires à votre niveau, avec globalement le sentiment d'avoir pris plaisir à le parcourir (en dehors des autres plaisirs paysage/physique).

1 = Il s'agit de voies larges, pistes, ou de sentiers plus étroits, mais sans grande courbe, quasi plats ou pentus mais lisses ! S'adresse à toute personne sachant pédaler : Le placement sur le vélo n'a aucune importance, il faut juste rester en selle et pédaler pour garder son équilibre, et savoir freiner.

2 = Il s'agit de sentier larges, peu pentus et présentant peu d'obstacles. Le placement sur le vélo consiste à ce niveau à pencher le vélo pour prendre les virages (plus ou moins rapidement). C'est généralement le niveau des initiés , ou des débutants doués.

3 = Le sentier se fait étroit (30cm) et plus sinueux, mais toujours dénué de gros obstacles nécessitant un gros ralentissement. Le positionnement sur le vélo doit être plus précis : pied en bas extérieur dans les virages, aisance dans les épingles, passage en arrière du vélo dans les zones plus raides. C'est le niveau de la grande majorité des pratiquants réguliers. Sur le grand parcours de n'importe quelle randonnée organisée, on voit surtout des vététistes de ce niveau.

4 = En plus d'être étroit et sinueux, le sentier lui même présente des difficultés qui obligent à placer la roue dans quelques cm, de se positionner sur le vélo de manière précise, de savoir moduler son freinage pour passer lentement. On peut rencontrer des marches assez hautes qui nécessitent des capacités en franchissement, des épingles fermées, un terrain fuyant, une forte pente. C'est le niveau de beaucoup de vététistes qui n'aiment pas poser le pied et apprécient un certain engagement.

5 = Par rapport au niveau précédent la notion d'équilibre sur le vélo et de lecture du terrain monte d'un cran. Il ne s'agit plus de passer des obstacles au ralentit, mais d'être à la limite de l'équilibre. On est très proche du trial : épingles à passer obligatoirement en nose turn obligatoire, marches très hautes etc.

6 = On prend les difficultés du niveau 5 et on les additionne, c'est à dire qu'on peut combiner pente très raide avec épingles trialisantes !

Engagement
Climbbybike (?) 194.2

Définition des niveaux :

L'engagement de la course inclut différents critères : le degré d'isolement, l'altitude, la longueur de la course et la dénivellation qui vont jouer sur l'état de fraîcheur du VTTiste et donc sur ses capacités physiques à négocier un passage délicat.
On peut aussi ajouter à l'engagement certains caractères influents sur le moral du VTTiste : la météo, la praticabilité du circuit. Il n'est pas toujours facile de rouler la peur au ventre en pensant aux blessures d'une chute éventuelle.
L'engagement est donc subjectif et évolue en fonction de la personnalité, de l'expérience et de l'entraînement du VTTiste.

1 = Faible
2 = Peu important
3 = Important
4 = Exposé
5 = Très exposé
6 = Extrêmement exposé

Poussage & Portage

Définition des niveaux :

1 = Aucun poussage ni portage
2 = Petits poussages possibles (suivant son aptitude à grimper ou descendre)
3 = Poussage sur distance d'au moins 100m
4 = Petits portages de quelques mètres
5 = Portage de 10 à 100 m en distance
6 = Portage plus de 100 m en distance

Trace GPS
Trace GPS Trace GPS inversée
Envoyer sur Dropbox
Envoyer par email Modifier sur OpenTraveller Imprimer
Météo (par OpenWeather)
prevision meteo
29 sept 2020 7°C - 11 °C Couvert
prevision meteo
30 sept 2020 9°C - 16 °C Nuageux
prevision meteo
1 oct 2020 7°C - 13 °C Couvert
prevision meteo
2 oct 2020 8°C - 12 °C Couvert
prevision meteo
3 oct 2020 5°C - 7 °C Légère pluie
Itinéraire
Cet itinéraire, long de près de 90 km, fait le tour complet de la vallée de Villé en passant par ses plus hauts sommets. Débutant par le Frankenbourg et s'achevant sur l'Ortenbourg (les deux châteaux encadrant l'entrée de la vallée), ce circuit est composé de 5 ascensions majeures : la montée vers le Rocher du Coucou, le Climont, le Champ du Feu, le sommet de l'Ungersberg et le Dachfirst. Bien qu'en raison de sa longueur il soit assez exigeant physiquement, il n'est pas d'un niveau technique très difficile, car il passe en majorité par des chemins forestiers bien larges. Il emprunte toutefois quelques single-tracks très sympathiques et quelques portions nécessitent le portage du vélo.

Quelques commentaires sur la trace (en me basant sur les cartes IGN) :
- Portion Neubois - Schlossberg : À partir du point d'altitude 483 et marqué d'une croix sur la carte (il y a une vierge exposée sur un arbre), la portion devient assez raide sur 300 m. Vous pouvez aussi choisir de continuer tout droit et prendre la première à gauche. La monté se fait alors par un petit single-track, peut-être un peu plus facile.
- Sommet du Schlossberg : En raison de la raideur, le final nécessite un peu de portage sur 150 m. Mais arrivé au bout, vous pourrez visiter la cour intérieure du château du Frankenbourg et avoir une vue directe sur l'arrivée de cette première ascension : le Rocher du Coucou (repérable par son antenne).
-Rocher du Coucou : Arrivé à cette petite falaise, vous pourrez admirer la vue sur Sélestat et la plaine alentour, mais aussi le château du Haut Koenigsbourg tout à droite, le Frankenbourg un peu plus bas au centre et, sur la gauche, le point d'arrivée de ce soir : le château de l'Ortenbourg. A partir d'ici, la suite se fait par un petit sentier très sympathique jusqu'au col de Fouchy. Soyez attentif à la trace, il y a de nombreux sentiers qui se coupent.
- Portion col de Fouchy - col de Noirceux : Ne loupez pas le chemin qui monte sur la droite. C'est très raide mais ça passe. Si vous aviez continué tout droit sur le chemin principal, vous auriez abouti à une impasse. Plus loin sur le sentier, vous arriverez à un "mur", qui nécessite obligatoirement le portage du vélo. La descente de l'autre côté n'est pas plus simple non plus. Très pentue et le terrain très meuble, soyez bien sûr de votre coup. Sinon n'hésitez pas à descendre à pied. Juste en bas de la pente : le col de Noirceux, avec une vue bien dégagée sur une partie de la vallée.
- Col de Noirceux - col de la Hingrie : Rien à signaler. Ça roule très bien et très vite, avec peu de dénivelé, mais équilibré (D+/D-). A mi-chemin, vous passerez devant une petite fontaine d'eau, qui vous permettra de vous ravitailler si besoin. Suivant l'heure à laquelle vous êtes partis, vous devriez arriver au col de la Hingrie autour des 12h-13h. Là, une table et des bancs vous permettront de vous restaurer.
- Col de la Hingrie - pied du Climont : Juste après avoir traversé la route au niveau du col d'Urbeis, la trace se poursuit par un petit sentier pas très large mais très pentu, qui nécessite un peu de portage sur quelques dizaines de mètres. Pour le reste, rien à signaler.
- L'ascension du Climont : Vous voilà parti pour une montée assez longue (>300 m de D+). Mais la plus grosse difficulté se situe après le décroché sur la gauche (sous le mot "Tour Julius" sur la carte). Là, ça devient vraiment très raide sur 300 m. Et après, plus d'espoir, il vous faudra continuer à pied sur 600 ou 700 m jusqu'au sommet, par un sentier très accidenté et très difficile avec un vélo sous le bras. Mais arrivé en haut, la Tour Julius vous permettra d'admirer une vue panoramique sur l'ensemble de la vallée de Villé et bien plus (le Donon, la pointe de la vallée de Schirmeck, etc...). Vous aurez ainsi une vision sur l'intégralité du parcours de la journée, avec notamment les prochains points d'étapes (Champ du Feu, Ungersberg, etc...). La descente du Climont peut se faire sur le vélo, mais elle est peu difficile techniquement. Restez prudent.
- Col de Steige - col de la Charbonnière : D'ici, l'itinéraire emprunte 1 ou 2 km de route jusqu'à Ranrupt. Restez vigilant aux nombreux motards et automobilistes. Ensuite, une très longue montée vous attend jusqu'au col de la Charbonnière. Hormis la fatigue qui peut commencer à se faire sentir après tant de kilomètres, elle ne présente pas de difficulté majeure car elle n'est pas très raide et emprunte un large chemin.
- Col de la Charbonnière - Champ du Feu : Comme tout à l'heure, cette portion longe à nouveau 500 m de route. Soyez prudent face aux motards. Ensuite la trace emprunte à nouveau la forêt par un chemin tranquille. Les 250 derniers mètres se montrent toutefois un peu plus difficiles techniquement à monter. Mais avec un peu de persévérance, vous devriez arriver jusqu'au bout. Sinon, une bifurcation sur la droite vous permet de rejoindre la D214 et de terminer par la route.
- Champ du Feu - col du Kreuzweg : Vous voilà arrivé au plus haut point de l'itinéraire et de toutes les vallées alentour : le Champ du Feu, qui culmine à 1099 mètres d'altitude. La descente vers le col du Kreuweg est un régal. Elle emprunte un petit single-track de toute beauté.
- Col du Kreuzweg - col de l'Ungersberg : De la descente légère et des faux-plats par de larges sentiers. Vous allez voir les kilomètres défiler, mais sans réel plaisir. Mais ça a le mérite d'avancer sur le parcours.
- L'Ungersberg : Avant d'attaquer la dernière grosse difficulté de la journée, vous pourrez admirer depuis le col la vue sur la vallée et les différents points du parcours que vous avez franchis plus tôt dans la journée (le Frankenbourg, le Coucou, le Climont, etc...). Vous pouvez commencer à monter, mais ne tournez pas trop tôt à droite. Il y a en effet un sentier qui n'est pas indiqué sur la carte. Ce n'est pas le bon, suivez bien la trace. Lorsque ce sentier (qui se termine en single-track) débouche sur un chemin plus large, il vous faudra le suivre dans la descente. Ne loupez pas l'autre chemin qui grimpe sur la gauche une centaine de mètres plus bas, sinon vous risquez de descendre trop. Ce chemin commence assez difficilement car il grimpe assez sec et, au moment de la trace (printemps 2012), il était un peu défoncé par les engins forestiers. Néanmoins, avec un peu de courage, ça passe sans portage. La suite est un peu plus facile jusqu'au point de recoupement de la trace, où ça se remet à grimper sec. Les 200 derniers mètres devront à nouveau se faire en portant le vélo, le sentier étant trop accidenté et raide pour rester sur le vélo. Au sommet, la Tour Héring vous offrira une vue sur le Climont et une petite partie de la plaine d'Alsace, mais les arbres masquent malheureusement le reste. La descente jusqu'au point de recoupement de la trace est probablement le single-track le plus difficile de l'itinéraire. Mais ça passe tant bien que mal. Le reste ne présente pas de difficulté majeure et est assez ludique.
- Le Dachfirst : Arrivé au croisement de la D203 et la D253, tournez à gauche direction Blienschwiller puis à droite 100 mètres plus loin. Là, la dernière ascension de la journée commence : celle du Dachfirst. Bien qu'elle soit un peu longue après tous ces kilomètres dans les pattes, elle n'est pas bien difficile, la pente étant très douce (quoique ça se corse un petit peu après le parking). Malheureusement, la majeure partie de cette ascension se fait sur bitume. Mais il n'y a pas vraiment d'alternative par ce versant-ci. Arrivé au point culminant du sentier (qui n'est pas tout à fait le sommet de la montagne), un rocher vous permettra d'admirer la vue sur le Frankenbourg et le Rocher du Coucou, points de départ de la balade. La descente se fait tranquillement jusqu'au carrefour du Krieghurst, et à partir de là : ce n'est plus que du bonheur jusque tout en bas. Un petit passage devant l'Ortenbourg (où vous pouvez vous arrêter s'il n'est pas trop tard) et un dernier tour au-dessus des vignes vous conduira jusqu'à la route du Sel, marquant la fin de ce périple.
Accès au départ
Sélestat (accès depuis la gare) ou autre suivant où vous habitez. Peu importe l'endroit d'où vous partirez, l'intérêt étant de démarrer par le château du Frankenbourg et de terminer par l'Ortenbourg, les deux châteaux qui gardent l'entrée de la vallée.
Itinéraire d'accès
Remarques sur la difficulté
La sortie ne présente pas de difficultés techniques particulières, si ce n'est un bon kilomètre et demi de portage cumulé, et quelques single-tracks un peu plus difficiles que d'autres. La majorité du parcours est composée de chemins forestiers bien larges et bien calmes. Les quelques passages un peu plus raides sont signalés dans la description de l'itinéraire.
En revanche, en raison de sa longueur (90 km / 2850 m de D+ / ~11h), elle est plutôt difficile physiquement.
Remarques sur le portage
Il faut compter sur un bon kilomètre et demi de portage cumulé. Mais la partie la plus difficile reste les 700 derniers mètres de l'ascension du Climont.
Commentaire de l'auteur sur la sortie
Je l'ai déjà faite 2 ou 3 fois dans le sens anti-horaire. C'est la première fois que je la tente dans ce sens-là. Je pense que c'est un peu plus facile ainsi car ça a le mérite de placer le Climont (sans doute le sommet le plus difficile du parcours) dans la première partie du circuit, quand on est encore bien frais. Par ailleurs l'ascension de l'Ungersberg est également facilitée par ce versant, puisque le point de départ est situé bien plus haut.
Je ne fais confiance, ni aux altimètres, ni aux fonds 3D pour le recalage. J'ai re-calculé les dénivelés à la main, en me fiant aux courbes de dénivelé des cartes IGN.

A ceux qui terminent le parcours, laissez un commentaires ;-)
Praticabilité
Il vaut mieux éviter de tenter cette sortie en plein hiver sous 10 cm de neige.
Liens de partage
Pour établir un lien vers ce parcours à partir d'un site web, copier le code suivant et insérer-le à l'endroit souhaité dans le code source de la page HTML de ce site:
QR code
Lien URL
Code HTML
iFrame topo
iFrame carte
Commentaires sur cet itinéraire
Commentaires propulsés par Disqus

Avertissement

Les parcours qui sont présentés dans cette section sont des comptes rendus de randonnées VTT qui présentent un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise du pilotage, le type de VTT utilisé ainsi que les conditions de réalisation. Les renseignements sont donnés à titre indicatifs et peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas UtagawaVTT n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, traces GPS et des éventuels incidents qui peuvent survenir sur les parcours proposés.