Trip 3000 - Pointe des Cerces et Thabor en 3 jours

par VttJeff - édité le 6 avril 2020, créé le 6 avril 2020 il y a 5 mois (autres traces de l'auteur)
UtagawaVTT est entièrement gratuit
Avis moy. :
0 avis
Avis :
Excellent :
0%
Bon :
0%
Moyen :
0%
Médiocre :
0%
Horrible :
0%
6 h 67 km 4500 m 4500 m
AM / XC Non 3166 m Oui

All Mountain / XC : C'est la randonnée classique avec en général autant de dénivelé positif que négatif lorsqu'il s'agit d'une boucle. Les chemins sont roulants et l'effort est plus physique que technique. Il n'y a quasiment pas de portage et le parcours peut se réaliser avec un vélo semi rigide.

Enduro : L'intérêt du parcours est avant tout axé sur la descente (souvent technique voire engagée), la montée se fait par la route et/ou des chemins larges et le plaisir est à la descente. Vélo tout suspendu obligatoire.

DH / Gravity : Seule la descente se passe sur le vélo. La montée est faite via navette ou remontée mécanique. La difficulté de la descente est indiquée par des couleurs lorsqu'il s'agit de bikeparks. Vélo tout suspendu et protections du corps obligatoires.

Rando compatible VAE (VTT à Assistance Électrique) :

Vérifié : L'auteur l'a parcourue en VAE.

Possible : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE mais aucun portage n'est nécessaire. La rando comporte éventuellement des poussages.

Non : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE et des portages sont nécessaires.

Activité récente : 15 fois 0 fois
Massif La Clarée
Carte(s) IGN 3436ET
IGN 3435ET
IGN 3535OT
IGN 3535OTR
IGN 3436ETR
IGN 3435ETR
Carte IGN papier
Cotations et Indicateurs de difficulté
Cotation UtagawaVTT
Cotation site labelisé

Définition des niveaux :

Vert : Très facile, 1 à 3h, 8 à 15 km, pente <7 %, dénivelé < 300m, nature des voies A et B
Bleu : Facile, 2 à 3h, 15 à 25 km, pente <12 %, dénivelé < 300 à 500m, nature des voies B et C
Rouge : Difficile, 2 à 4h, 15 à 35 km, pente entre 7 et 18 %, dénivelé de 500 à 1000m, nature des voies B, C et D.
Noir : Très difficile, > 4h, > 35 km, pente entre 12 et 18 %, dénivelé > 1000m, nature des voies D et E

Nature des voies

A = voie goudronnée, revêtu ou empierré.
Praticabilité = très bonne revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.

B = large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne revêtement moins roulant herbeux caillouteux.

C = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.

D = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombrés de cailloux, racines d'arbre, branche, rochers.
Praticabilité = moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.

E = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = difficile, encombrement latérale, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.

Définition des niveaux :

La cotation site labelisé reproduit le niveau de difficulté associé par l'organisme responsable de la trace (Base VTT ou Bike Park).

Non coté - La trace ne fait pas partie d'un site labelisé
Vert - Très facile
Bleu - Facile
Rouge - Difficile
Noir - Très difficile
Double noir - Elite, en descente uniquement

Difficulté physique (VTT musculaire)

Définition des niveaux :

Ce paramètre permet une évaluation de la difficulté globale du parcours (en VTT musculaire) selon 3 critères.

La distance (km)
1 = < 20
2 = 20 à 30
3 = 30 à 40
4 = 40 à 50
5 = 50 à 60
6 = > 60

Le dénivelée maximum entre la montée et la descente (m) :
1 = < 200
2 = 200 à 400
3 = 400 à 600
4 = 600 à 800
5 = 800 à 1200
6 = > 1200

Et la praticabilité (prendre le chemin majoritaire dans la course)

1 = Voie goudronnée, revêtue ou empierrée.
Praticabilité = Très bonne, revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.
2 = Large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne, revêtement moins roulant herbeux caillouteux.
3 = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = Bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.
4 = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombré de cailloux, racines d'arbres, branches, rochers.
Praticabilité = Moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.
5 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = Difficile, encombrement latéral, sentier surcreusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.
6 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite en terrain pentu avec virage en épingle
Praticabilité = Difficile encombrement latéral, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit.

La difficulté est alors calculée par le choix du maximum de tous ces paramètres.

Difficulté technique
Fiets (?) 32.4

Définition des niveaux :

Ces cotations ne s'entendent non pas comme la cotation maximale sur un passage, mais comme une moyenne sur toute la section. En matière de technique à VTT le spectre de pratique est si grand que quand c'est trop facile, trop large, on ne trouve pas de plaisir de pilotage, et au contraire si c'est trop technique on est à coté du vélo... La cotation technique est donc là pour vous situer et choisir des itinéraires à votre niveau, avec globalement le sentiment d'avoir pris plaisir à le parcourir (en dehors des autres plaisirs paysage/physique).

1 = Il s'agit de voies larges, pistes, ou de sentiers plus étroits, mais sans grande courbe, quasi plats ou pentus mais lisses ! S'adresse à toute personne sachant pédaler : Le placement sur le vélo n'a aucune importance, il faut juste rester en selle et pédaler pour garder son équilibre, et savoir freiner.

2 = Il s'agit de sentier larges, peu pentus et présentant peu d'obstacles. Le placement sur le vélo consiste à ce niveau à pencher le vélo pour prendre les virages (plus ou moins rapidement). C'est généralement le niveau des initiés , ou des débutants doués.

3 = Le sentier se fait étroit (30cm) et plus sinueux, mais toujours dénué de gros obstacles nécessitant un gros ralentissement. Le positionnement sur le vélo doit être plus précis : pied en bas extérieur dans les virages, aisance dans les épingles, passage en arrière du vélo dans les zones plus raides. C'est le niveau de la grande majorité des pratiquants réguliers. Sur le grand parcours de n'importe quelle randonnée organisée, on voit surtout des vététistes de ce niveau.

4 = En plus d'être étroit et sinueux, le sentier lui même présente des difficultés qui obligent à placer la roue dans quelques cm, de se positionner sur le vélo de manière précise, de savoir moduler son freinage pour passer lentement. On peut rencontrer des marches assez hautes qui nécessitent des capacités en franchissement, des épingles fermées, un terrain fuyant, une forte pente. C'est le niveau de beaucoup de vététistes qui n'aiment pas poser le pied et apprécient un certain engagement.

5 = Par rapport au niveau précédent la notion d'équilibre sur le vélo et de lecture du terrain monte d'un cran. Il ne s'agit plus de passer des obstacles au ralentit, mais d'être à la limite de l'équilibre. On est très proche du trial : épingles à passer obligatoirement en nose turn obligatoire, marches très hautes etc.

6 = On prend les difficultés du niveau 5 et on les additionne, c'est à dire qu'on peut combiner pente très raide avec épingles trialisantes !

Engagement
Climbbybike (?) 417.8

Définition des niveaux :

L'engagement de la course inclut différents critères : le degré d'isolement, l'altitude, la longueur de la course et la dénivellation qui vont jouer sur l'état de fraîcheur du VTTiste et donc sur ses capacités physiques à négocier un passage délicat.
On peut aussi ajouter à l'engagement certains caractères influents sur le moral du VTTiste : la météo, la praticabilité du circuit. Il n'est pas toujours facile de rouler la peur au ventre en pensant aux blessures d'une chute éventuelle.
L'engagement est donc subjectif et évolue en fonction de la personnalité, de l'expérience et de l'entraînement du VTTiste.

1 = Faible
2 = Peu important
3 = Important
4 = Exposé
5 = Très exposé
6 = Extrêmement exposé

Poussage & Portage

Définition des niveaux :

1 = Aucun poussage ni portage
2 = Petits poussages possibles (suivant son aptitude à grimper ou descendre)
3 = Poussage sur distance d'au moins 100m
4 = Petits portages de quelques mètres
5 = Portage de 10 à 100 m en distance
6 = Portage plus de 100 m en distance

Trace GPS
Trace GPS Trace GPS inversée
Envoyer sur Dropbox
Envoyer par email Modifier sur OpenTraveller Imprimer
Météo (par OpenWeather)
prevision meteo
28 sept 2020 6°C - 12 °C Légère pluie
prevision meteo
29 sept 2020 9°C - 14 °C Couvert
prevision meteo
30 sept 2020 8°C - 19 °C Ciel dégagé
prevision meteo
1 oct 2020 9°C - 16 °C Légère pluie
prevision meteo
2 oct 2020 8°C - 11 °C Légère pluie
Itinéraire

On est dans les Alpes, il faut des cuisseaux et du souffle pour les montées sur le VTT ou en poussant / portant mais les descentes souvent techniques se font sur le VTT à 95% ce qui rend cet itinéraire intéressant pour l’amoureux du all mountain tendance enduriste.

La récompense : des paysages de ouf et des descentes all mountain enduro sur le bike à 99%. Les montées sont mixtes sur le VTT et en poussant / portant : bonnes chaussures nécessaires !!!

Si c’est possible, autant faire la halte quand le refuge des Drayères est gardé et quand il y a peu de monde, c’est-à-dire au début ou à la fin de la saison d’été.


Jour 1 : Le Lauzet - Refuge des Drayères

  • On remonte le village pour traverser la D1091 au lieu-dit “Pont de l’Alp”, puis on enchaîne sur le chemin 4x4 (ne pas prendre la trace du sentier GR 50) jusqu’aux chalets de l’Alpe du Lauzet (attention, la halte de Roche Robert n’existe plus depuis plusieurs années malgré la présence du gîte sur la carte IGN en ligne).
  • On suit vers la droite le sentier GR 50 à la bifurcation, qui longe le torrent du Rif, pour rejoindre le GR 57 qui descend sur notre droite du col du Chardonnet Sud, jusqu’au col de la Ponsonnière où l’on pourra profiter d’un panorama magnifique sur les arêtes de la Bruyère qui dominent le Grand Lac.
  • La majorité se fait sur le VTT avec des passages où l’on pousse.


  • Du col de la Ponsonnière, on aborde une première descente plaisante jusqu’au lac des Cerces, toujours sur le GR 57, où l'environnement inspire à la flânerie mais il faut entamer la remontée vers le col des Cerces où nous bifurquons vers la droite, vers la pointe des Cerces. La montée se fait exclusivement en poussant et portant; nous profitons d’un point vue pour nous restaurer et laisser les sacs à dos avant d’entamer la dernière partie de la rude montée dans un cadre minéral intégral. La vue au sommet (3098 mètres) est lunaire, et 360° de toute beauté ! La descente se fait sur le VTT, dans du raide et du schiste bien glissant, jusqu’à retrouver une partie moins roulante où il faut pousser et porter.


  • De retour au col des Cerces, on entame une partie descendante ludique jusqu’au seuil des Roches en passant entre le lac du Grand Ban et le lac Rond; on laisse le lac de Clarée sur la droite, et on continue la descente ludique pour rejoindre et longer le torrent de la Clarée.


  • La nuit au refuge des Drayères non gardé depuis 2 semaines est agréable : présence de couvertures, tuyau en contrebas vers le torrent pour l’eau potable et même gazinière pourtant non annoncée au téléphone - nous déplorons malgré tout l’absence totale de toilettes, un comble pour un site aussi fréquenté (attention aux mines aux alentours).


  • En résumé, une première journée majoritairement sur le VTT à la montée et à la descente, un premier 3000, des lacs, des panoramas magnifiques, une bavante col - pointe des Cerces et une nuit spartiate en refuge :
  • D+ : 1761 m en 4h40
  • D- : 1240 m en 1h50
  • km : 23
  • Temps de pause : 1h55


Jour 2 : Refuge des Drayères - Gîte Découvertes à Névache

  • Levé frisquet, on ne traîne pas et direction une petite descente de quelques mètres jusqu’au pont de Pierre pour prendre le toujours GR 57 direction le col des Muandes, via le lac Rond et le lac des Muandes : sur la carte et un topo on pouvait penser que ça se ferait majoritairement sur le VTT, en pratique on a beaucoup poussé ! Le plateau en tout cas réserve un panorama sur le massif de la veille où le soleil se lève. Depuis le col des Muandes, direction la Roche du Chardonnet par la crête (attention, ne pas s’éloigner du sentier au risque de se retrouver sur la crête avec des pas d'escalade scabreux) puis le col de Valmeinier en poussant… Courte descente avant d’attaquer un morceau pénible en direction du col de la Chapelle, un pierrier avec des blocs imposants et tranchants (qui auront raison d’une de mes chaussures). La dernière partie jusqu’au sommet du Thabor est presque agréable à part le vent extrêmement froid ! Globalement depuis le départ du refuge, nous n’avons fait que pousser et porter.


  • La vue depuis le sommet du Thabor (3178 m) où beaucoup d’italiens nous rejoignent est tout aussi magnifique que la veille, un 360° sur tous les massifs majestueux des Ecrins. Avec le froid, nous ne traînons pas trop et entamons la descente GR 57 “variante” vers le col des Méandes : tout se fait à vélo bien que technique avec du raide et schiste au début puis cailloux et roches, mis à part quelques assurages du pied (sans sac à dos ça passerait). Du col, il faut rejoindre le Prat du Plan en suivant le sentier (et ne pas faire comme nous les malins à vouloir couper - petite galère dont on serait bien passé). Une bien belle descente depuis le sommet au final à faire avec la banane et qui récompense les efforts de la montée !


  • Depuis le Prat du Plan, il faut prendre le sentier vers le lac Lavoir et bifurquer sur la gauche pour chopper une petite trace de berger qui s’avère souvent roulante jusqu’au Clot Sauvage. De là, il faut faire le dernier morceau de portage jusqu’au col du Vallon via le GRP du Tour du Mont Thabor, très pénible avec la chaleur, la fatigue et le terrain fuyant dans le pierrier final...


  • Néanmoins, la descente depuis le col jusqu’à Névache se fera encore avec la banane sur le VTT, avec du flow et un peu de technique par endroits, et toujours avec une vue magnifique du vallon : les efforts des montées sont oubliés ! On s’arrête plusieurs fois pour admirer cette nature qui s’offre à nous.


  • Après une petite collation dans le village, nous allons dans notre gîte "Découverte" où nous serons idéalement accueillis et encore une fois délicieusement bien restaurés, tout en profitant du confort de la chambre ! Nous recommandons chaudement.


  • En résumé, beaucoup de poussage et portage dans les montées mais quel plaisir à VTT dans les descentes, avec des panoramas magnifiques :
  • D+ : 1671 m en 5h20
  • D- : 2209 m en 2h40
  • km : 26
  • Temps de pause : 1h25



Jour 3 : Névache - Le Lauzet

  • Après une très bonne nuit dans un lit et une chambre confortables, puis le délicieux petit déjeuner, nous enfourchons nos destriers direction la route D 301T pour remonter la vallée de la Clarée; peu après le hameau “la Basse Sausse”, nous bifurquons sur le sentier de gauche pour le pont de Souchère en direction des chalets de Laraux où nous ferons une pause dans ce havre de quiétude. Ensuite il faut suivre le GR 57 liaison vers le refuge du Chardonnet en poussant souvent… Petite halte au refuge déserté pour profiter de la vue, et nous repartons à VTT sur le GR 57 pour atteindre le col du Chardonnet; à part les derniers dénivelés, tout se fait à VTT.


  • La fin de notre trip approche, et nous entamons une dernière descente du col vers les chalets de l’Alp avec une banane de dingue avec toutes ces épingles, légèrement techniques avec le sol fuyant : mais quel pied ! L'endurance des bras sera mise à rude épreuve pour faire la descente d'une seule traite.


  • Le retour au Lauzet se fera cette fois en suivant le sentier, entièrement sur le VTT.


  • En résumé, une belle journée en profitant de la vallée de la Clarée, du vallon du Chardonnet et avec beaucoup de VTT à la montée et à la descente :
  • D+ : 1086 m en 2h40
  • D- : 1017 m en 1h00
  • km : 18
  • Temps de pause : 1h25


Commentaires Terrain/Points d'eau :

Possibilité de remplir les gourdes à chaque départ, pas de sources mais des torrents et des lacs régulièrement.

Hébergements associés : Refuge C.A.F des Drayères - Gîte La Découverte - Gîte l'Aiguillette du Lauzet


Au global :

  • D+ : 1086+1671+1761= 4518 m en 2h40+5h20+4h40=12h40
  • D- : 1017+2209+1240= 4466 m en 1h00+2h40+1h50=5h30
  • km : 18+26+23 = 67
  • Temps de pause : 1h25+1h25+1h55 = 5h45


Accès au départ

Le départ du trip se situe au village du Lauzet, situé entre le col du Lautaret et Le Monêtier-les-Bains.

Partis d’Alsace, nous avons dormi et délicieusement mangé au gîte l’Aiguillette du Lauzet, géré par un sympathique vosgien et sa non moins sympathique et accueillante épouse d’origine québécoise (dépaysement + +).


Itinéraire d'accès
Remarques sur la difficulté

A envisager si le beau temps est annoncé sinon aucun intérêt de se mettre minable dans les montées.

Remarques sur l'engagement

Descentes techniques parfois dans l'pentu ou dans la caillasse.

Remarques sur le portage

Beaucoup de portages et de poussages !!! faut des muscles dans le haut du corps. C'est le prix à payer pour avoir la banane dans les descentes.

Commentaire de l'auteur sur la sortie

Habite en Alsace, adapte des parcours all mountain enduro normal au pays de Jérôme Clementz !

Praticabilité

Nous sommes partis le dernier week-end de septembre 2019, début de l’automne. La période s'avère propice à la quiétude des lieux, pratiquement pas de touristes malgré le très beau temps.

Liens de partage
Pour établir un lien vers ce parcours à partir d'un site web, copier le code suivant et insérer-le à l'endroit souhaité dans le code source de la page HTML de ce site:
QR code
Lien URL
Code HTML
iFrame topo
iFrame carte
Commentaires sur cet itinéraire
Commentaires propulsés par Disqus

Avertissement

Les parcours qui sont présentés dans cette section sont des comptes rendus de randonnées VTT qui présentent un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise du pilotage, le type de VTT utilisé ainsi que les conditions de réalisation. Les renseignements sont donnés à titre indicatifs et peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas UtagawaVTT n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, traces GPS et des éventuels incidents qui peuvent survenir sur les parcours proposés.