Le Tozal de Guara : on a roulé sur la lune !

par caminos - édité le 3 juin 2017, créé le 2 juin 2017 il y a 3 ans (autres traces de l'auteur)
UtagawaVTT est entièrement gratuit
Avis moy. :
0 avis
Avis :
Excellent :
0%
Bon :
0%
Moyen :
0%
Médiocre :
0%
Horrible :
0%
6 h 35 km 1580 m 1580 m
AM / XC Non 2078 m Oui

All Mountain / XC : C'est la randonnée classique avec en général autant de dénivelé positif que négatif lorsqu'il s'agit d'une boucle. Les chemins sont roulants et l'effort est plus physique que technique. Il n'y a quasiment pas de portage et le parcours peut se réaliser avec un vélo semi rigide.

Enduro : L'intérêt du parcours est avant tout axé sur la descente (souvent technique voire engagée), la montée se fait par la route et/ou des chemins larges et le plaisir est à la descente. Vélo tout suspendu obligatoire.

DH / Gravity : Seule la descente se passe sur le vélo. La montée est faite via navette ou remontée mécanique. La difficulté de la descente est indiquée par des couleurs lorsqu'il s'agit de bikeparks. Vélo tout suspendu et protections du corps obligatoires.

Rando compatible VAE (VTT à Assistance Électrique) :

Vérifié : L'auteur l'a parcourue en VAE.

Possible : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE mais aucun portage n'est nécessaire. La rando comporte éventuellement des poussages.

Non : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE et des portages sont nécessaires.

Activité récente : 40 fois 0 fois
Carte(s) La carte Éditorial Alpina de la sierra de Guara (au 1/40000) couvre la trace dans ensemble. Carte IGN papier
Cotations et Indicateurs de difficulté
Cotation UtagawaVTT
Cotation site labelisé

Définition des niveaux :

Vert : Très facile, 1 à 3h, 8 à 15 km, pente <7 %, dénivelé < 300m, nature des voies A et B
Bleu : Facile, 2 à 3h, 15 à 25 km, pente <12 %, dénivelé < 300 à 500m, nature des voies B et C
Rouge : Difficile, 2 à 4h, 15 à 35 km, pente entre 7 et 18 %, dénivelé de 500 à 1000m, nature des voies B, C et D.
Noir : Très difficile, > 4h, > 35 km, pente entre 12 et 18 %, dénivelé > 1000m, nature des voies D et E

Nature des voies

A = voie goudronnée, revêtu ou empierré.
Praticabilité = très bonne revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.

B = large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne revêtement moins roulant herbeux caillouteux.

C = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.

D = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombrés de cailloux, racines d'arbre, branche, rochers.
Praticabilité = moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.

E = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = difficile, encombrement latérale, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.

Définition des niveaux :

La cotation site labelisé reproduit le niveau de difficulté associé par l'organisme responsable de la trace (Base VTT ou Bike Park).

Non coté - La trace ne fait pas partie d'un site labelisé
Vert - Très facile
Bleu - Facile
Rouge - Difficile
Noir - Très difficile
Double noir - Elite, en descente uniquement

Difficulté physique (VTT musculaire)

Définition des niveaux :

Ce paramètre permet une évaluation de la difficulté globale du parcours (en VTT musculaire) selon 3 critères.

La distance (km)
1 = < 20
2 = 20 à 30
3 = 30 à 40
4 = 40 à 50
5 = 50 à 60
6 = > 60

Le dénivelée maximum entre la montée et la descente (m) :
1 = < 200
2 = 200 à 400
3 = 400 à 600
4 = 600 à 800
5 = 800 à 1200
6 = > 1200

Et la praticabilité (prendre le chemin majoritaire dans la course)

1 = Voie goudronnée, revêtue ou empierrée.
Praticabilité = Très bonne, revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.
2 = Large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne, revêtement moins roulant herbeux caillouteux.
3 = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = Bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.
4 = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombré de cailloux, racines d'arbres, branches, rochers.
Praticabilité = Moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.
5 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = Difficile, encombrement latéral, sentier surcreusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.
6 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite en terrain pentu avec virage en épingle
Praticabilité = Difficile encombrement latéral, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit.

La difficulté est alors calculée par le choix du maximum de tous ces paramètres.

Difficulté technique
Fiets (?) 8.2

Définition des niveaux :

Ces cotations ne s'entendent non pas comme la cotation maximale sur un passage, mais comme une moyenne sur toute la section. En matière de technique à VTT le spectre de pratique est si grand que quand c'est trop facile, trop large, on ne trouve pas de plaisir de pilotage, et au contraire si c'est trop technique on est à coté du vélo... La cotation technique est donc là pour vous situer et choisir des itinéraires à votre niveau, avec globalement le sentiment d'avoir pris plaisir à le parcourir (en dehors des autres plaisirs paysage/physique).

1 = Il s'agit de voies larges, pistes, ou de sentiers plus étroits, mais sans grande courbe, quasi plats ou pentus mais lisses ! S'adresse à toute personne sachant pédaler : Le placement sur le vélo n'a aucune importance, il faut juste rester en selle et pédaler pour garder son équilibre, et savoir freiner.

2 = Il s'agit de sentier larges, peu pentus et présentant peu d'obstacles. Le placement sur le vélo consiste à ce niveau à pencher le vélo pour prendre les virages (plus ou moins rapidement). C'est généralement le niveau des initiés , ou des débutants doués.

3 = Le sentier se fait étroit (30cm) et plus sinueux, mais toujours dénué de gros obstacles nécessitant un gros ralentissement. Le positionnement sur le vélo doit être plus précis : pied en bas extérieur dans les virages, aisance dans les épingles, passage en arrière du vélo dans les zones plus raides. C'est le niveau de la grande majorité des pratiquants réguliers. Sur le grand parcours de n'importe quelle randonnée organisée, on voit surtout des vététistes de ce niveau.

4 = En plus d'être étroit et sinueux, le sentier lui même présente des difficultés qui obligent à placer la roue dans quelques cm, de se positionner sur le vélo de manière précise, de savoir moduler son freinage pour passer lentement. On peut rencontrer des marches assez hautes qui nécessitent des capacités en franchissement, des épingles fermées, un terrain fuyant, une forte pente. C'est le niveau de beaucoup de vététistes qui n'aiment pas poser le pied et apprécient un certain engagement.

5 = Par rapport au niveau précédent la notion d'équilibre sur le vélo et de lecture du terrain monte d'un cran. Il ne s'agit plus de passer des obstacles au ralentit, mais d'être à la limite de l'équilibre. On est très proche du trial : épingles à passer obligatoirement en nose turn obligatoire, marches très hautes etc.

6 = On prend les difficultés du niveau 5 et on les additionne, c'est à dire qu'on peut combiner pente très raide avec épingles trialisantes !

Engagement
Climbbybike (?) 135.2

Définition des niveaux :

L'engagement de la course inclut différents critères : le degré d'isolement, l'altitude, la longueur de la course et la dénivellation qui vont jouer sur l'état de fraîcheur du VTTiste et donc sur ses capacités physiques à négocier un passage délicat.
On peut aussi ajouter à l'engagement certains caractères influents sur le moral du VTTiste : la météo, la praticabilité du circuit. Il n'est pas toujours facile de rouler la peur au ventre en pensant aux blessures d'une chute éventuelle.
L'engagement est donc subjectif et évolue en fonction de la personnalité, de l'expérience et de l'entraînement du VTTiste.

1 = Faible
2 = Peu important
3 = Important
4 = Exposé
5 = Très exposé
6 = Extrêmement exposé

Poussage & Portage

Définition des niveaux :

1 = Aucun poussage ni portage
2 = Petits poussages possibles (suivant son aptitude à grimper ou descendre)
3 = Poussage sur distance d'au moins 100m
4 = Petits portages de quelques mètres
5 = Portage de 10 à 100 m en distance
6 = Portage plus de 100 m en distance

Trace GPS
Trace GPS Trace GPS inversée
Envoyer sur Dropbox
Envoyer par email Modifier sur OpenTraveller Imprimer
Météo (par OpenWeather)
prevision meteo
21 oct 2020 14°C - 24 °C Légère pluie
prevision meteo
22 oct 2020 16°C - 22 °C Pluie modérée
prevision meteo
23 oct 2020 13°C - 20 °C Ciel dégagé
prevision meteo
24 oct 2020 10°C - 18 °C Ciel dégagé
prevision meteo
25 oct 2020 10°C - 19 °C Nuageux
Itinéraire
Dominant Nocito, les plaines de Huesca et le désert des Monegrso, le Tozal de Guara est un fabuleux belvédère, admirant au nord les Pyrénées, au sud la dépression steppique de l'Ebre et, entre les deux, une rare collection de villages perdus. Le circuit se caractérise par :
- Une montée longue (alternant pistes et sentiers), incroyablement variée (campagnes, forêts, prairies, dolines, crêtes aériennes...) et dont les sections de portage (entrecoupées de passages roulables) restent raisonnables.
- Une descente interminable, cyclable à 100 % (j'ai évité de rouler les 10 premiers mètres, sur des affleurements calcaires aussi malcommodes que coupants; tout le reste passe à vélo en dehors de 2 ou 3 passages ponctuels - marches ou chicanes - infranchissables).
Accès au départ
On rejoint Nocito, depuis la France, soit par la route reliant le col du Somport à Huesca (sortie Arguis, peu avant Huesca), soit par le tunnel de Bielsa, Ainsa, Boltaña et la route sinueuse de Sabiñanigo. Compter 3 h 30 depuis Pau (par le Somport) et 4 h 15 depuis Toulouse (via Bielsa).

Pour un séjour à Nocito, on trouve :
- Un camping (champêtre, avec son restaurant associé en haut du village et ses quelques chambres à louer - les unes dans le même bâtiment que le restaurant, les autres dans un bâtiment en dur situé dans l'enceinte même du camping -).
- Un second bar-restaurant (avec aussi une terrasse sympathique, pour manger ou boire un pot au soleil).
- Trois gîtes-auberges (tenus par des Français, ce qui facilitera éventuellement les échanges et demandes de renseignements). Les deux premiers (auberges de la Mallata et de Villacampa) sont situés à 50 m de distance l'un de l'autre (ainsi que des 2 bars-restaurants cités ci-avant), vers le haut de la rue principale (et quasiment unique !) reliant les 2 quartiers du village, de part et d'autre du Guatizalema; le dernier des 3 hébergements, celui de San Urbez, est situé pour sa part à 3 km du village, à côté d'un monastère bénéficiant d'une vue unique sur la face nord du Tozal de Guara.

Vous trouverez sans difficulté les coordonnées de ces hébergements (et leurs sites web respectifs) via Internet.
A noter toutefois qu'ils sont généralement fermés (sauf le camping et les habitations attenantes), après la Toussaint et jusqu'au retour du printemps (ce qui est dommage pour ceux qui auraient des rêves de roulage en novembre-décembre ou en mars-avril, mois souvent prometteurs dans ce secteur sous influence méditerranéenne et où le soleil sait être généreux toute l'année...).

S'agissant du Tozal, le sommet reste enneigé parfois assez tard au printemps (le parcours à VTT est en principe à déconseiller de décembre à avril).
Itinéraire d'accès
Remarques sur la difficulté
La descente est exigeante et fatigante (car longue et technique) mais ne présente rien d'insurmontable pour qui est bien équipé (vélo à double suspension et assez gros pneus).
Remarques sur l'engagement
La section sommitale (entre l'étonnant plateau perché des Llanos de Cupierlo et la cime du Tozal) nécessite d'excellentes conditions climatiques pour être parcourue dans de bonnes conditions et en relative sécurité.
Remarques sur le portage
Peu de portage avant d'atteindre la très longue crête sommitale (au niveau du port de Ballemona), mais la nature pierreuse de la piste oblige à quelques poussages. Passage escarpé sous les Puntas de Ballemonas (1873 m; portage malaisé faute de sentier bien marqué). Deux portages finaux, le premier pour rejoindre la Punta de Ballemona (1962 m), le second (près de 150 m de dénivelé) pour se hisser au sommet (ne pas laisser votre vélo au col précédent cette ultime ascension, vous le regretterez à la descente !).

A noter enfin qu'au tout début de l'itinéraire (entre Nocito et le monastère de San Urbez), le sentier n'est qu'à moitié roulable (choisir la route si l'on veut s'économiser pour la suite !).
Commentaire de l'auteur sur la sortie
Sortie d'exception :
- Le sentier entre San Urbez et le hameau de Used est particulièrement joli et technique (les 2 courtes montées précédant Bentué et Used obligent plus ou moins à porter, selon la cylindrée de son moteur cardio-pulmonaire).
- La montée passe en revue de superbes paysages; elle n'est donc lassante à aucun moment.
- La vue sommitale est extraordinaire.
- La descente est interminable et exceptionnelle (à 95 % sur single-track); avec tous les types de terrain passés en revue (et même une section forestière sous les chênes, par le sentier de San Andres, constituant une jolie variante finale, au lieu du sentier plus classique Bentué-Nocito).
A noter que la trace est optimisée à tous points de vue (pour minimiser les portages et maximiser les roulages).
Pour ceux qui se posent la question, les autres voies normales du Tozal (2 en versant sud, l'une en versant nord par le col de Petrenales - permettant de rejoindre autrement Nocito -) ont un intérêt bien moindre à VTT (portages obligatoires).
En revanche on peut descendre assez aisément sur Santa Eulalia (excellent single en versant sud) et réaliser grâce à cela (par exemple) un fort intéressant tour du Tozal (conseillé sur 2 jours avec étape à Panzano car l'itinéraire - qui avoisine 80 km - est tout de même fort long).
Le retour sur Nocito se fera dans ce cas par le lac de Vadiello (site grandiose, avec de spectaculaires "mallos"), la piste permettant de monter jusqu'aux estives du col Paules, les rives du lac de Belsué (jusqu'au pied du village de Lusera) et le col d'Orlato (avant la plongée finale en apothéose sur Nocito, le long du GR1).
Praticabilité
Eviter les périodes de froid (gel, neige...) et de canicule.
Informations supplémentaires
On trouve de l'eau (fontaines aménagées) à Bentué et Used ainsi qu'à l'abri forestier de Petrenales (1370 m ; pompe de distribution de l'eau de pluie récupérée par le toit).
A noter qu'à la montée, au niveau du col de Los Pasos (1550 m, début d'un passage où la piste devient très raide avant de basculer sur le plateau perché des Llanos de Cupierlo), on croise le départ du sentier ancestral rejoignant Bara (panneau), sentier dont un avis autorisé nous a indiqué qu'il était très bien nettoyé et serait sinon largement roulable (merci à ceux qui iront le tester de confirmer ou pas ce pronostic !).
Liens de partage
Pour établir un lien vers ce parcours à partir d'un site web, copier le code suivant et insérer-le à l'endroit souhaité dans le code source de la page HTML de ce site:
QR code
Lien URL
Code HTML
iFrame topo
iFrame carte
Commentaires sur cet itinéraire
Commentaires propulsés par Disqus

Avertissement

Les parcours qui sont présentés dans cette section sont des comptes rendus de randonnées VTT qui présentent un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise du pilotage, le type de VTT utilisé ainsi que les conditions de réalisation. Les renseignements sont donnés à titre indicatifs et peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas UtagawaVTT n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, traces GPS et des éventuels incidents qui peuvent survenir sur les parcours proposés.