Nocito 4 étoiles

par caminos - édité le 18 mai 2016, créé le 18 mai 2016 il y a 4 ans (autres traces de l'auteur)
UtagawaVTT est entièrement gratuit
Avis moy. :
0 avis
Avis :
Excellent :
0%
Bon :
0%
Moyen :
0%
Médiocre :
0%
Horrible :
0%
7 h 51 km 1780 m 1780 m
AM / XC Possible 1330 m Oui

All Mountain / XC : C'est la randonnée classique avec en général autant de dénivelé positif que négatif lorsqu'il s'agit d'une boucle. Les chemins sont roulants et l'effort est plus physique que technique. Il n'y a quasiment pas de portage et le parcours peut se réaliser avec un vélo semi rigide.

Enduro : L'intérêt du parcours est avant tout axé sur la descente (souvent technique voire engagée), la montée se fait par la route et/ou des chemins larges et le plaisir est à la descente. Vélo tout suspendu obligatoire.

DH / Gravity : Seule la descente se passe sur le vélo. La montée est faite via navette ou remontée mécanique. La difficulté de la descente est indiquée par des couleurs lorsqu'il s'agit de bikeparks. Vélo tout suspendu et protections du corps obligatoires.

Rando compatible VAE (VTT à Assistance Électrique) :

Vérifié : L'auteur l'a parcourue en VAE.

Possible : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE mais aucun portage n'est nécessaire. La rando comporte éventuellement des poussages.

Non : L'auteur ne l'a pas parcourue en VAE et des portages sont nécessaires.

Activité récente : 55 fois 0 fois
Carte(s) La carte Éditorial Alpina de la sierra de Guara (au 1/40000) couvre la zone pratiquement dans ensemble.

A compléter par la carte VTT de la Zona Zero (Editorial Alpina au 1/40000), qui ne va pas jusqu'à Nocito et s'arrête à l'ouest de Bara (indispensable pour les prolongements orientaux de l'itinéraire, car repérant bien les sentiers VTT du côté de Miz, Alastrué, Biban et Nasarre ; voir à ce sujet ma trace "Aux confins des canyons", parcourant d'autres monotraces secrets de cette sierra oubliée...).

A noter enfin que Prames édite une carte de la Sierra de Guara, en 2 feuilles au 1/25000.
Carte IGN papier
Cotations et Indicateurs de difficulté
Cotation UtagawaVTT
Cotation site labelisé

Définition des niveaux :

Vert : Très facile, 1 à 3h, 8 à 15 km, pente <7 %, dénivelé < 300m, nature des voies A et B
Bleu : Facile, 2 à 3h, 15 à 25 km, pente <12 %, dénivelé < 300 à 500m, nature des voies B et C
Rouge : Difficile, 2 à 4h, 15 à 35 km, pente entre 7 et 18 %, dénivelé de 500 à 1000m, nature des voies B, C et D.
Noir : Très difficile, > 4h, > 35 km, pente entre 12 et 18 %, dénivelé > 1000m, nature des voies D et E

Nature des voies

A = voie goudronnée, revêtu ou empierré.
Praticabilité = très bonne revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.

B = large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne revêtement moins roulant herbeux caillouteux.

C = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.

D = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombrés de cailloux, racines d'arbre, branche, rochers.
Praticabilité = moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.

E = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = difficile, encombrement latérale, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.

Définition des niveaux :

La cotation site labelisé reproduit le niveau de difficulté associé par l'organisme responsable de la trace (Base VTT ou Bike Park).

Non coté - La trace ne fait pas partie d'un site labelisé
Vert - Très facile
Bleu - Facile
Rouge - Difficile
Noir - Très difficile
Double noir - Elite, en descente uniquement

Difficulté physique (VTT musculaire)

Définition des niveaux :

Ce paramètre permet une évaluation de la difficulté globale du parcours (en VTT musculaire) selon 3 critères.

La distance (km)
1 = < 20
2 = 20 à 30
3 = 30 à 40
4 = 40 à 50
5 = 50 à 60
6 = > 60

Le dénivelée maximum entre la montée et la descente (m) :
1 = < 200
2 = 200 à 400
3 = 400 à 600
4 = 600 à 800
5 = 800 à 1200
6 = > 1200

Et la praticabilité (prendre le chemin majoritaire dans la course)

1 = Voie goudronnée, revêtue ou empierrée.
Praticabilité = Très bonne, revêtement roulant, croisement possible avec une voiture.
2 = Large chemin forestier, piste en terre, chemin d'exploitation.
Praticabilité = Bonne, revêtement moins roulant herbeux caillouteux.
3 = Chemin forestier ou agricole avec ornière ou zone humide.
Praticabilité = Bonne à moyenne, croisement possible entre 2 VTT.
4 = Vieux chemin entre murets, sentier quelquefois encombré de cailloux, racines d'arbres, branches, rochers.
Praticabilité = Moyenne à difficile, croisement difficile, largeur limité à 1 VTT.
5 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite.
Praticabilité = Difficile, encombrement latéral, sentier surcreusé, végétation importante, passage très étroit entre arbres et buissons.
6 = Sentier muletier, pédestre, bande de roulage très réduite en terrain pentu avec virage en épingle
Praticabilité = Difficile encombrement latéral, sentier sur creusé, végétation importante, passage très étroit.

La difficulté est alors calculée par le choix du maximum de tous ces paramètres.

Difficulté technique
Fiets (?) 6.5

Définition des niveaux :

Ces cotations ne s'entendent non pas comme la cotation maximale sur un passage, mais comme une moyenne sur toute la section. En matière de technique à VTT le spectre de pratique est si grand que quand c'est trop facile, trop large, on ne trouve pas de plaisir de pilotage, et au contraire si c'est trop technique on est à coté du vélo... La cotation technique est donc là pour vous situer et choisir des itinéraires à votre niveau, avec globalement le sentiment d'avoir pris plaisir à le parcourir (en dehors des autres plaisirs paysage/physique).

1 = Il s'agit de voies larges, pistes, ou de sentiers plus étroits, mais sans grande courbe, quasi plats ou pentus mais lisses ! S'adresse à toute personne sachant pédaler : Le placement sur le vélo n'a aucune importance, il faut juste rester en selle et pédaler pour garder son équilibre, et savoir freiner.

2 = Il s'agit de sentier larges, peu pentus et présentant peu d'obstacles. Le placement sur le vélo consiste à ce niveau à pencher le vélo pour prendre les virages (plus ou moins rapidement). C'est généralement le niveau des initiés , ou des débutants doués.

3 = Le sentier se fait étroit (30cm) et plus sinueux, mais toujours dénué de gros obstacles nécessitant un gros ralentissement. Le positionnement sur le vélo doit être plus précis : pied en bas extérieur dans les virages, aisance dans les épingles, passage en arrière du vélo dans les zones plus raides. C'est le niveau de la grande majorité des pratiquants réguliers. Sur le grand parcours de n'importe quelle randonnée organisée, on voit surtout des vététistes de ce niveau.

4 = En plus d'être étroit et sinueux, le sentier lui même présente des difficultés qui obligent à placer la roue dans quelques cm, de se positionner sur le vélo de manière précise, de savoir moduler son freinage pour passer lentement. On peut rencontrer des marches assez hautes qui nécessitent des capacités en franchissement, des épingles fermées, un terrain fuyant, une forte pente. C'est le niveau de beaucoup de vététistes qui n'aiment pas poser le pied et apprécient un certain engagement.

5 = Par rapport au niveau précédent la notion d'équilibre sur le vélo et de lecture du terrain monte d'un cran. Il ne s'agit plus de passer des obstacles au ralentit, mais d'être à la limite de l'équilibre. On est très proche du trial : épingles à passer obligatoirement en nose turn obligatoire, marches très hautes etc.

6 = On prend les difficultés du niveau 5 et on les additionne, c'est à dire qu'on peut combiner pente très raide avec épingles trialisantes !

Engagement
Climbbybike (?) 130.4

Définition des niveaux :

L'engagement de la course inclut différents critères : le degré d'isolement, l'altitude, la longueur de la course et la dénivellation qui vont jouer sur l'état de fraîcheur du VTTiste et donc sur ses capacités physiques à négocier un passage délicat.
On peut aussi ajouter à l'engagement certains caractères influents sur le moral du VTTiste : la météo, la praticabilité du circuit. Il n'est pas toujours facile de rouler la peur au ventre en pensant aux blessures d'une chute éventuelle.
L'engagement est donc subjectif et évolue en fonction de la personnalité, de l'expérience et de l'entraînement du VTTiste.

1 = Faible
2 = Peu important
3 = Important
4 = Exposé
5 = Très exposé
6 = Extrêmement exposé

Poussage & Portage

Définition des niveaux :

1 = Aucun poussage ni portage
2 = Petits poussages possibles (suivant son aptitude à grimper ou descendre)
3 = Poussage sur distance d'au moins 100m
4 = Petits portages de quelques mètres
5 = Portage de 10 à 100 m en distance
6 = Portage plus de 100 m en distance

Trace GPS
Trace GPS Trace GPS inversée
Envoyer sur Dropbox
Envoyer par email Modifier sur OpenTraveller Imprimer
Météo (par OpenWeather)
prevision meteo
21 oct 2020 15°C - 24 °C Couvert
prevision meteo
22 oct 2020 16°C - 22 °C Pluie modérée
prevision meteo
23 oct 2020 13°C - 20 °C Ciel dégagé
prevision meteo
24 oct 2020 10°C - 18 °C Ciel dégagé
prevision meteo
25 oct 2020 10°C - 19 °C Peu nuageux
Itinéraire
Retour des Toulousains sur Nocito pour 4 journées de ride de folie, après ma visite de l'an dernier (ayant déjà donné lieu à 2 traces étoilées, déposées sur Utagawa), celle-ci ayant confirmé que les travaux de nettoyage réalisés dans les hautes vallées du Flumen, du Guatizalema et de l'Alcanadre, au nord de la sierra de Guara, y avaient fait naître un spot de niveau mondial ! Une sorte de Zona Zéro bis (Mecque espagnole du VTT, située non loin de là, autour du vieux bourg d'Ainsa ; on peut du reste imaginer diverses combinaisons de sentiers pour relier, dans les deux sens, les 2 localités), permettant de rayonner plusieurs jours sans jamais s'ennuyer...

A défaut de vous livrer tous mes secrets (dont je vous fais néanmoins un petit résumé ci-après), voici une trace exceptionnelle et modulable, car divisée en deux parcours (avec pause-repas en terrasse, au sympathique restaurant du village - au bout et en haut de l'unique rue longeant les maisons de son quartier principal San Pedro -). Une trace "4 étoiles" car réalisant le miracle (sur plus de 50 km) d'emprunter (à près de 80 %) des single-tracks, proportion qui peut même être améliorée en conservant la première partie de cette trace (Nocito-Bara via Azpe) avec celle que nous avons reconnue le lendemain, en direction des villages abandonnés de Miz, Otin et Nasarre : la boucle complète fait alors une cinquantaine de kilomètres, roulables à 95 % km, avec seulement 3 km hors sentier. Qui dit mieux ? Record d'Espagne ou d'Europe ?

Départ du gîte-refuge de San Urbez (excellents repas ; confort à l'ancienne - petits dortoirs -, mais le lieu est magique et l'accueil authentiquement sympathique - et sympathiquement authentique - !). Un excellent sentier, partant juste derrière le monastère mène à la Pardina Latorre (ruines ; le lieu est nommé sur la carte Alpina, dont seule les éditions les plus récentes figurent le sentier d'accès) puis aux villages abandonnés d'Abellada et Azpe, avant une interminable (et exceptionnelle) descente sur Bara (ce dernier sentier n'est toujours pas représenté sur Alpina mais on trouve son départ, signalé par un panneau, au milieu des ruines du village). En tout, et en guise d'échauffement, près de 15 km de sentier, avec simplement un court portage au démarrage de l'itinéraire (le temps d'arriver en crête, ce qui ne prend guère plus de quelques minutes) et, par la suite, moult sections d'anthologie entrecoupées de poussages ponctuels.

Retour alors sur Nocito par le GR1 rejoignant Used (ma trace, pour cause de flemme ponctuelle, suit la route sur un petit kilomètre qui peut être roulé sur un sentier parallèle, repéré par les balises du GR1 ; bref poussage ensuite au niveau et peu après la splendide cascade du Cardito ; magnifiques sections roulantes par la suite). Pour relier Used à Nocito, il existe 4 alternatives, toutes parcourues au cours de notre sejour (ma trace suivant la première) :

1/ La première emprunte la piste de Fenales, pour bifurquer rapidement sur la droite (après les premiers lacets) et revenir sur Nocito par un single dément de plus 5 km (avec une variante possible sur la fin, rejoignant l'itinéraire d'accès au sommet et à l'ancien ermitage de Sant Andres ; voir ma trace Nocito-Bara AR).
2/ La seconde suit le GR jusqu'à Bentué, avant de filer directement sur Nocito (la bifurcation - évidente et signalée par un panneau - se prend environ 100 m après avoir dépassé Bentué) ; seconde option également roulable à 100 % (à un poil près).
3/ La troisième rejoint Nocito par le GR1 et repasse par San Urbez ; quelques poussages après Bentué et sentier très trialisant après San Urbez (plusieurs passages constituent des défis techniques intéressants, à repérer et à travailler ; l'enchaînement intégral, sans mettre pied à terre, doit être possible...).
4/ La dernière remonte sur Azpe (très beau sentier là encore, comprenant néanmoins, en seconde partie, quelques sections de portage obligatoire) et permet d'aller chercher la première descente plongeant sur Bentué (dévalant le beau ravin, s'annonçant quelques dizaines de mètres avant d'entrer dans Abellada).

Après une pause obligatoire à Nocito (aux deux bars-restaurants, score d'exception dans un village pratiquement désert une bonne partie de l'année !), mon itinéraire remonte tranquillement par la route goudronnée du col de Bail (au nord de Nocito, point de bascule d'une des deux routes desservant le village et sa vallée perdue, accessible en voiture seulement par l'amont !), avant d'emprunter sur la droite la piste cahoteuse (peu carrossable) rejoignant Abellada et Azpe. Il retourne alors sur San Urbez en suivant (en sens inverse du matin) le sentier de la Pardina Latorre. Peu après celle-ci, à défaut de suivre les deux kilomètres de sentier facilement roulable plongeant sur le monastère, on rejoint le point de départ par un sentier, beau et technique à souhait (non figuré lui non plus sur Alpina), qui rejoint d'abord Bentué, village où l'on retrouve le GR1 permettant une conclusion sans souci de la boucle...
Accès au départ
On rejoint Nocito, depuis la France, soit par la route reliant le col du Somport à Huesca (sortie Arguis, peu avant Huesca), soit par le tunnel de Bielsa, Ainsa, Boltaña et la route sinueuse de Sabiñanigo. Compter 3 h 30 depuis Pau (par le Somport) et 4 h 15 depuis Toulouse (via Bielsa).

Pour un séjour à Nocito, un camping (champêtre, et assez sommairement aménagé), 2 bars-restaurants (avec terrasse sympathique pour manger ou boire un pot au soleil) et 3 gîtes-auberges sont à disposition. Ayant pratiqué et apprécié ces 3 établissements, je n'établirai aucune hiérarchie entre eux (à noter aussi que ces 3 adresses sont tenues par des Français, ce qui facilitera éventuellement les échanges et demandes de renseignements) :
- A 50 m de distance l'une de l'autre (ainsi que que des 2 bars-restaurants) vers le haut de la rue principale (et quasiment unique !) reliant les 2 quartiers du village, de part et d'autre du Guatizalema, vous trouverez les auberges de la Mallata et de Villacampa.
- Le dernier des 3 hébergements, celui de San Urbez, est situé pour sa part à 3 km du village, à côté d'un monastère bénéficiant d'une vue unique sur la face nord du Tozal de Guara.

Vous trouverez sans difficulté les coordonnées de ces hébergements sur Internet. A noter toutefois qu'ils sont généralement fermés après la Toussaint et jusqu'au retour du printemps (ce qui est dommage pour ceux qui auraient des rêves de roulage en décembre ou en mars, mois souvent prometteurs dans ce secteur sous influence méditerranéenne et où le soleil sait être généreux toute l'année...).

Remarques

Itinéraire comprenant de nombreux passages techniques mais rarement extrêmes ni particulièrement exposés. Le secteur n'est pas tres adapté aux débutants et une bonne condition physique s'impose pour apprécier (et rouler) certaines montées ou descentes plus ardues que la moyenne...
Itinéraire d'accès
Remarques sur la difficulté
Ne jamais prendre de risques exagérés, dans cette région particulièrement éloignée de la civilisation (l'une des plus dépaysantes et sauvages d'Espagne)...
Remarques sur le portage
Quelques portages, jamais ennuyeux car brefs et permettant de récupérer en faisant travailler d'autres muscles...

Pour apprécier ce genre de sortie, il vaut en principe mieux :
- Apprécier les sierras sauvages
- Etre à l'aise dans les passages techniques (nombreux)
- Etre équipés de pneus avec liquide anti-crevaisons, d'un vélo à double suspension, selle télescopique et pédales simples (les cales font prendre plus de risques en cas de chute ; et il y a forcément des chutes et pieds à terre dans ce genre de terrain fréquemment technique...).
Commentaire de l'auteur sur la sortie
Pour divers renseignements ou précisions supplémentaires (et gratuits !), n'hésitez pas à me contacter (aucun intérêt professionnel pour ce qui me concerne, je suis un strict amateur !) : caminoscinto@yahoo.fr
En particulier, si vous souhaitez connaître les meilleures façons de relier (en roulant au maximum sur des sentiers praticables sans portage excessif) Nocito à Rodellar, Alquezar, Yebra di Basa, Torla et, bien sûr, Ainsa, le long des plus beaux single-tracks d'Espagne...
Praticabilité
Praticable quasiment toute l'année, en évitant les jours ou lendemains de fortes pluies. Neige fréquente en hiver (du reste, des chutes marquées ont perturbé, courant avril, la praticabilité de certains sentiers, victimes d'arbres en travers, cassés par le poids de la neige ; mais les équipes du parc régional étaient déjà à l'oeuvre début mai, promettant un rétablissement rapide et complet de la situation - notamment sur le flanc nord du Tozal de Guara, dont la pinède a été la plus impactée de toutes les forêts du secteur).
Informations supplémentaires
Il faut souligner l'énorme effort de nettoyage, de balisage et de panneautage dans tout le secteur (le GPS est optionnel; avec la carte et les indications sur le terrain, on repère aisément une bonne part des possibilités offertes par le secteur.

Pour en faire plus...
1/ Le sentier (oscillant autour de l'altitude 1200-1300 m) reliant la Pardina (terme qui caractérise une ancienne ferme isolée) Latorre à Azpe offre 5 descentes typées enduro, toutes à réaliser au moins une fois dans sa vie :
- Latorre - San Urbez
- Latorre - Bentué
- Abellada - Bentué (jolies vasques au passage...)
- Azpe - Used
- Azpe - Bara

Le plus court accès à ce sentier s'effectue par San Urbez (comme le fait mon itinéraire) ou, à défaut, par Azpe (portage sensiblement plus long). Les 3 autres tronçons sont peu roulables à la montée et donc nettement moins conseillés dans le sens sud-nord (montant) que dans le sens nord-sud (descendant).

2/ Pour réaliser le plus bel enchaînement de single-tracks d'Aragon, d'Espagne et d'Europe (jusqu'à preuve du contraire !), sur une cinquantaine de kilomètres, n'hésitez pas à suivre l'itinéraire suivant : Nocito - San Urbez (3 km de route pour commencer, mais ce sera tout pour la journée !) - Pardina Latorre - Abellada - Azpe - Bara - Miz - col del Aire (très belles sections panoramiques et montées roulantes sur dalles rocheuses) - Otin - dolmen de Losa Mora - Nasarre - Bara - Used - Bentué (GR1 depuis Bara) - Nocito ; on pourra même rajouter la bouclette supplémentaire reliant Miz - Biban - Alastrué - col en tête de vallée de Miz...

3/ Enfin, Nocito compte de nombreux sentiers trialaisants et jouissifs à souhait (pour enduristes amateurs) :
- Les 3 kilomètres de sentier délicieux (GR1) plongeant du col routier d'Orlato sur le village (arrivée en rive droite du Gautizalema, quartier San Juan), portion à intégrer dans l'une des 2 boucles permettant d'effectuer le tour du pic de Gabardiella (trace sur Utagawa qui explique les diverses variantes permettant éventuellement de faire et refaire ce tour, avec un petit bout seulement de section commune - de part et d'autre du col Salillas, en sus du tronçon routier reliant le pied du village de Lusera - à l'arrivée du sentier enduro plongeant sous l'antécime du pic de Gabardiella - au col d'Orlato).

- Le chemin de descente du Tozal de Guara (un des plus beaux belvédères d'Espagne, à faire une fois dans sa vie à VTT même si la fin s'effectue avec le vélo sur le dos; trace sur wikiloc pour ceux que cela intéresse; ou alors attendez que je me décider à corriger et à mettre la mienne sur Utagawa !).

- La piste longue courant à l'ouest du port routier de Bail (en direction du très chouette dolmen d'Ibérique) permet d'aborder différentes descentes hautement recommandables, sur sentier bien sûr : 3 descentes en versant sud sur Santa Maria Belsué, Lusera et Nocito et une dernière descente (extrêmement intéressante, en versant nord cette fois) sur le village de Gesera (empruntant le GR 16 et balisée VTT, car intégrée dans une boucle d'une vingtaine de kilomètres du centre VTT de la haute vallée du Gallego).
Liens de partage
Pour établir un lien vers ce parcours à partir d'un site web, copier le code suivant et insérer-le à l'endroit souhaité dans le code source de la page HTML de ce site:
QR code
Lien URL
Code HTML
iFrame topo
iFrame carte
Commentaires sur cet itinéraire
Commentaires propulsés par Disqus

Avertissement

Les parcours qui sont présentés dans cette section sont des comptes rendus de randonnées VTT qui présentent un caractère subjectif et grandement conditionné par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise du pilotage, le type de VTT utilisé ainsi que les conditions de réalisation. Les renseignements sont donnés à titre indicatifs et peuvent se révéler obsolètes par suite d'une évolution du terrain ou de l'environnement.
En aucun cas UtagawaVTT n'incite les utilisateurs à fréquenter les randonnées décrites sur le site et ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation des topos, traces GPS et des éventuels incidents qui peuvent survenir sur les parcours proposés.